Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le MSB ne rejouera pas à Antarès avant la fin du confinement

-
Par , France Bleu Maine

La LNB a rendu ce mardi 3 novembre sa décision sur la suite du championnat de Jeep Elite. Tous les matchs sont reportés jusqu'à la fin du confinement, sauf ceux qui doivent être télévisés. Le MSB, qui refuse d'évoluer à huis clos à domicile, ne devrait pas rejouer à Antarès cette année.

Christophe Le Bouille le président du MSB.
Christophe Le Bouille le président du MSB. © Radio France - Elie Abergel

Le comité directeur de la Ligue Nationale de Basket a enfin rendu sa décision sur la suite a donner à la saison de Jeep Elite.  Tous les matchs sont reportés jusqu'à la fin du confinement sauf les matchs qui doivent être télévisés sur l'Equipe TV, soit 2 rencontres par journée.  Le championnat est donc en grande partie suspendu car il n'est pas possible financièrement pour la plupart des clubs de jouer à huis clos. 

Pour le Mans Sarthe Bas par exemple un match sans spectateur, compte tenu des coûts d'organisation, représente une perte sèche de 150 000 à 180 000 € explique Christophe Le Bouille, le président du Mans Sarthe Basket qui salue cette décision de la LNB. "Jouer à huis clos, c'est une mort certaine. Aujourd'hui on a encore l'espoir de reporter les matchs pas encore disputés avant le 30 juin. On sait que le gouvernement souhaite que le sport professionnel continue. Maintenant, on ne peut pas le faire à n'importe quelle condition sinon c'est mourir. Il fallait choisir entre la peste et le choléra. Bon, je pense que c'est le meilleur compromis et on refera un point fin novembre en fonction de l'évolution de la situation sanitaire".

Le MSB pourrait jouer un match à l'extérieur

Le MSB ne rejouera donc pas à Antarès en novembre et probablement jusqu'à la fin du confinement. En revanche, le club de basket sarthois est susceptible d'évoluer à l'extérieur lors de matchs télévisés. Lesquels ? Christophe Le Bouille l'ignore pour le moment. "Je ne sais pas encore. Il y a des clubs qui sont prêts à jouer à huis clos, l'Asvel, Boulogne et Monaco. Mais après il y a d'autres considérations à prendre en compte à savoir des problèmes logistiques puisqu'on sait qu'il va être de plus en plus difficile de se déplacer sur le territoire, les clubs de basket utilisent beaucoup le TGV par exemple. Il faut aussi tenir compte des calendriers européens car il y a des équipes qui sont engagées et qui vont devoir jouer. Donc voilà, il y a toutes ces considérations. Alors oui le MSB est susceptible de jouer peut être un match à l'extérieur qui serait diffusé au mois de novembre".

Les joueurs seront payés

Le président du MSB s'y engage, les joueurs seront payés en novembre, sans retenue. "Il faut qu'on les maintienne en condition pour être prêt, je l'espère, reprendre au mois de décembre". Le Comité directeur de la LNB et les clubs sont dans l’attente de décisions gouvernementales sur d’éventuels dispositifs d’aide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess