Basket – Handball – Volley

Le projet Limoges CSP 3.0 a été dévoilé

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mercredi 14 décembre 2016 à 19:13

Le Palais des Sports de Beaublanc devrait voir son offre s'enrichir dans les prochains mois
Le Palais des Sports de Beaublanc devrait voir son offre s'enrichir dans les prochains mois © Radio France - Géraldine Marcon

Frédéric Forte a présenté ce mercredi le projet Limoges CSP 3.0. L'idée est d'anticiper les baisses de subvention pour continuer à développer le club à travers des projets immobiliers, une amélioration des services aux fans et aux partenaires, et une réorganisation de la direction sportive du club.

Le président du Limoges CSP, Frédéric Forte, a présenté son projet 3.0 pour le club. Il part d'abord du contexte. La grande région Nouvelle Aquitaine reste floue concernant les futurs subventions aux clubs, et semble de toute façon plus orientée vers Bordeaux que les autres anciennes régions comme le Limousin. Il y a l'âge avancé du Palais des sports de Beaublanc inauguré en 1981. Le fait, aussi, que d'autres clubs de Limoges ont ou vont avoir de nouvelles infrastructures (hand, foot et rugby). Sans oublier la tente qui sert d'espace VIP après les matchs, vieillissante pour ne pas dire d'un très mauvais standing pour un club comme le Limoges CSP.

Un restaurant et un bâtiment pour le centre de formation dans les cartons

Partant de là, et après avoir consulté ces dernières semaines, près de six cents abonnés et une cinquantaine de partenaires, le club a mis sur pied son projet 3.0. Au niveau immobilier, plusieurs structures doivent voir le jour. Certaines dès septembre prochain, d'autres, la saison suivante. Le club veut ouvrir un restaurant sur un terrain voisin, à proximité du Mac Donald's. La mairie est d'accord pour mettre le terrain à disposition. Un restaurant ouvert toute l'année, mais qui servira d'espace VIP les soirs de match. Cela permettra de transformer l'actuelle tente VIP en espace Bodega pour les supporters.

Le club veut aussi faire construire un petit bâtiment au niveau de l'entrée principale du Palais des sports. Un espace où ont lieu les fouilles. L'idée étant de ne pas laisser les supporters attendre dehors. Un autre programme immobilier est prévu. Un bâtiment consacré au centre de formation, pour l'hébergement et le suivi scolaire des jeunes, ainsi qu'une salle de musculation, qui à l'image du restaurant, sera ouverte au public, en dehors des heures d'utilisation par le club. Le lieu n'a pas été précisé mais ce sera également dans le secteur du Parc des Sports. A noter que le club ambitionne de faire signer des JFL à fort potentiel.

Des jeux dans le hall principal et des couloirs comme un musée

A l’intérieur de Beaublanc, le club fait tout pour récupérer la concession de la brasserie, et ainsi avoir la main pour proposer des buvettes, et pas seulement à cet endroit là. Le hall principal va être entièrement réaménagé, avec des jeux d'arcades, des petits paniers de basket, ou encore des photomatons sur l'univers du basket. Les coursives vont aussi être réinventées. L'idée étant d'en faire une sorte de musée interactif, sur les grandes périodes et les joueurs historiques du Limoges CSP, avec un système de flash codes permettant de revisionner ou écouter des vidéos et autres interviews d'époque.

En ce qui concerne les services, au delà de la nouvelle tarification et de l’abonnement de Noel qui sera le seul donnant droit à des rencontres organisées avec les joueurs et le staff (galette des rois, entraînements commentés,...), le club va proposer une tribune famille (en dessous des Ultras Green). Les enfants, encadrés d'animateurs, seront au plus près du parquet. Leurs parents seront juste au dessus. Pour les partenaires, il y aura un espace "Corner terrasse". Comme son nom l'indique, il s'agit d'une petite terrasse aménagée dans un coin de tribune, avec des petites tables et les prestations qui vont avec. Quand à l'espace "court side", il s'agit d'un espace situé entre la "tribune présidentielle" et le panier. Un espace avec des manges debout, et une libre circulation entre la tribune et cet espace pour ceux qui auront souscrit à cette offre.

Bientôt un directeur sportif, le poste proposé à une légende du club

Toujours pour les partenaires, et peut-être aussi les particuliers, le service "Inside CSP". Si la LNB donne son autorisation, un micro sera posé sur un membre du staff. Avec l'aide de casques, une dizaine de spectateurs par match pourront écouter tout ce qu'il dit, notamment pendant les temps-morts. Avant le match, pendant que les joueurs seront à l'échauffement, un petit groupe de personnes pourra aussi visiter le vestiaire avec un membre du staff, qui expliquera les enjeux de la rencontre à venir.

Le dernier volet concerne la direction sportive du club. Le CSP va créer un poste de directeur sportif. Le poste a été proposé à Stéphane Ostrowski, aujourd'hui responsable marketing du club. Il se dit "intéressé, honoré et flatté" mais réserve pour l'instant sa réponse. Frédéric Forte, pour qui il est "la personne idoine", lui donne jusqu'à la fin décembre pour donner sa réponse. Que ce soit lui ou un autre, il aura en charge toutes les opérations basket, et aura, selon Frédéric Forte, le dernier mot en matière de recrutement. Ce directeur sportif devra être recruté au plus tard, fin février début mars 2017. Il pourra, si il l'estime nécessaire, faire appel, par exemple, à un préparateur physique ou encore un coach mental.

Le projet soumis au vote des abonnés et des partenaires

Au niveau du coût, Frédéric Forte estime que cela pourra aller de "plusieurs centaines de milliers d'euros, à plusieurs millions"... Il n'a pas voulu donner plus de détails. Car pour l'instant, il n'y a rien de fait. En fait, pour être validé, ce projet est soumis au vote. Les abonnés et les partenaires, ont jusqu'au 28 décembre 9h00, pour dire si oui ou non ils sont favorables à ce projet 3.0, via le site mylimogescsp.com, ou directement à Beaublanc le soir du match face à Gravelines-Dunkerque le 27 décembre. Car à ses yeux, il est "hors de question de se lancer dans de tels investissements si le public de Beaublanc n'adhère pas". Pour financer, le club compte s'appuyer sur ses fonds propres, sur les bénéfices dégagés par les nouveaux services (buvettes, restaurant, salle de muscu), et sur ses partenaires, notamment le Crédit Agricole du Centre Ouest dont le responsable était présent lors de la présentation du projet Limoges CSP 3.0.