Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Le Quimper Volley a pris un accent espagnol cette année

jeudi 16 novembre 2017 à 8:45 Par Julien Balidas, France Bleu Breizh Izel

Le Quimper Volley compte sept nationalités différentes dans son effectif. Parmi elles, l'Espagne, très bien représentée avec deux joueuses Alba Sanchez et Maria José Corral Bousa. Rencontre pleine de sourires à la Halle des Sports de Quimper.

Majo (à gauche) et Alba sont de nouveaux réunies sous le même maillot.
Majo (à gauche) et Alba sont de nouveaux réunies sous le même maillot. © Radio France - Julien Balidas

Quimper, France

Deux jeunes femmes de 26 ans, qui mesurent toutes les deux 1,78m. Elles se connaissent par cœur, jouent ensemble avec la sélection espagnole et ont joué à Charleroi en Belgique toutes les deux.

"On essaient de faire des cours d'espagnol dans le vestiaire"

Maria-José préfère qu'on l'appelle "Majo" : "Maria-José c'est trop long, Majo c'est mieux", sourit-elle. "En Belgique on habitait ensemble, et en sélection on partage la chambre aussi. On parle tout le temps espagnol entre nous du coup on essaie de donner des cours dans le vestiaire".

Alba donne les deux, trois mots obligatoires au volley : "On leur a appris Jamas, qui veut dire jamais, et por supuesto qui veut dire bien sûr. On s'en sert à l'entraînement."

Deux joueuses studieuses

Il y a le volley qui prend évidemment le plus clair du temps avec deux entraînements par jour. Seul le mercredi après-midi est laissé libre. Moment consacré aux études. Alba prépare un concours pour être professeure des écoles, pendant que Majo est en STAPS, inscrite à l'université en Espagne : "On fait tout à distance et les mercredis soirs on va à la médiathèque pour travailler. A Noël et l'été, je rentre passer les examens."

"Maman, à quelle heure on mange ?"

Les deux joueuses se sont habituées à la France (toutes les deux jouent depuis trois ans chez nous) alors les retours en Espagne ne sont pas toujours évident : "Quand je rentre, ma mère ne fait pas à manger avant 15 heures, je suis tout le temps en train de lui demander Maman, à quelle heure on mange ?", s'amuse Majo. Deux espagnoles, deux sourires, qui se sont apparemment bien habituées à la Bretagne.