Basket – Handball – Volley

Les adieux amers de Christophe Viennet après 30 ans de fidélité au club de handball de Besançon

Par Julien Laurent, France Bleu Besançon samedi 13 mai 2017 à 0:37

Le fidèle Christophe Viennet s'en va le coeur lourd du Grand Besançon Doubs Handball (D2 masculine)
Le fidèle Christophe Viennet s'en va le coeur lourd du Grand Besançon Doubs Handball (D2 masculine) © Maxppp - JEAN-YVES LHORS

C'était le dernier match à domicile de Christophe Viennet comme entraîneur du Grand Besançon Doubs Handball (D2), ce vendredi soir. Il s'est rapidement éclipsé... "L'enfant du club", arrivé à 10 ans puis capitaine et coach de l'équipe fanion, est toujours amer de son départ forcé cet été à 40 ans.

Trente longues années continues de bons et loyaux services. Et une fin en ’’eau de boudin’’… Plus que la défaite, anecdotique, ce vendredi soir contre Istres (34-31) – le maintien en D2 masculine du Grand Besançon Doubs Handball était déjà assuré avant cette avant-dernière journée de championnat – c’est la drôle d’ambiance d’après-match qui a marqué les esprits…

Boycott puis sourires crispés

Christophe Viennet, ’’l’enfant du club’’ – arrivé en équipe de jeunes à 10 ans avant de gravir les échelons jusqu’à devenir capitaine de l’équipe de D2 puis son entraîneur depuis 2009 – a préféré s'éclipser dans les coulisses du Palais des Sports de Besançon juste après son dernier match à domicile en tant que coach du GBDH… Le Bisontin de 40 ans a ainsi symboliquement rater les traditionnels remerciements aux éventuels joueurs et/ou entraîneurs sur le départ chaque fin de saison. Des remerciements effectués par le Président du club, Christophe Vichot, sur le terrain devant les supporters où, une fois terminés, Christophe Viennet est ensuite brièvement revenu serrer quelques mains amicales et esquisser quelques sourires crispés...

Christophe Viennet, les yeux un peu rougis et humides, est plus que jamais amer en raison de son départ forcé de son ’’club de toujours’’, annoncé dès le mois de janvier par ses dirigeants. En pleine trêve hivernale, au moment où l’équipe était à égalité de points avec le premier relégable de la D2...

Christophe Viennet : "pas envie d'être hyprocrite et de faire des bises à des gens qui m'ignorent depuis 6 mois..."

Au final, pour sa huitième – et donc dernière – saison sur le banc bisontin, Christophe Viennet aura malgré tout rempli sa mission : le maintien, mathématiquement acquis avant les deux dernières journées de championnat. Le coach franc-comtois va maintenant rebondir en Alsace, à Sélestat, chez l'ambitieux relégué de D1 qui – dès le mois de février – lui a fait signer un contrat pour les deux prochaines saisons !

Christophe Viennet : '6 derniers mois qui font un peu tache, mais quand même 29 ans et demi de plaisir"

Sous les yeux aussi du prochain coach bisontin, Alain Portes, l’ex patron des Bleues du hand

C’était soir d’adieux au public du Palais des Sports de Besançon, également ce vendredi, pour deux des joueurs cadres du GBDH qui ont décidé de poursuivre leur carrière sous un autre maillot la saison prochaine : l’arrière droit Quentin Eymann (à Saran, D1) et le pivot Jules Portet (à Massy, D2). Le club bisontin a déjà recruté leurs deux successeurs : Mirko Popovic (33 ans / 1,87 m – 103 kg), arrière droit serbe qui arrive de Billère (D2) après avoir notamment évolué à Ivry (D1, 2014-2016) et Nathan Bolaers (26 ans / 1,86 m – 90 kg), pivot de la sélection nationale de Belgique et du club de Tongeren (D1 belge).

Alain Portes, le prochain entraîneur du GBDH, était présent dans sa future salle bisontine, ce vendredi soir. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France féminine de handball – dont le contrat de trois ans a été signé en mars dernier – a été officiellement présenté, ce mercredi, aux joueurs encore sous contrats avec le Grand Besançon Doubs Handball à compter du mois de juillet.