Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue des champions de handball : Metz, surclassé par Györ, s'arrête en quarts de finale

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le rêve européen s'arrête pour Metz Handball. Les Dragonnes se sont inclinées, ce samedi, 28-22, chez les Hongroises de Györ. Dans ce quart de finale retour, elles n'ont jamais réussi à rivaliser avec l'ogre hongrois. Il y a encore du chemin avant de devenir un très grand d'Europe.

Les Messines n'ont rien pu faire face aux coéquipières d'Yvette Broch.
Les Messines n'ont rien pu faire face aux coéquipières d'Yvette Broch. © Maxppp - Anthony PICORE

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas pour Metz Handball. Après avoir brillamment enflammé leurs Arènes en s'imposant face à Györ, les Dragonnes n'ont pas réitéré l'exploit, ce samedi, en terres hongroises. Au contraire, même, hormis après le premier but de Xenia Smits, elles n'ont jamais réussi à mener au score.

Elles nous ont craint"

Distancées petit à petit par les stars hongroises, les Messines ont petit à petit perdu le fil de la rencontre, allant jusqu'à compter six buts de retard au compteur. "Il n'y a pas à rougir. On tombe contre une équipe qui est incontestablement meilleure que nous", concède le président messin, Thierry Weizman.

Un résultat d'autant plus rageant qu'après le match aller (victoire de Metz 32-31), il n'était pas interdit d'espérer. "On est très déçues, confirme la capitaine messine, Grâce Zaadi, parce qu'on y a cru. On savait qu'on pouvait les bousculer et qu'on pouvait rivaliser. Elles nous ont craint." Et les larmes aperçues aux coins de certains yeux, dans les couloirs de leur hôtel de Györ, en disent bien long sur la déception des Dragonnes.

Belle campagne européenne

Mais à l'heure de regarder dans le rétroviseur de cette campagne européenne qui s'achève, Metz peut tout de même être fier. Non seulement les Dragonnes ont atteint leur objectif de début de saison, le quart de finale. Ça n'était jamais arrivé dans l'histoire du club.

Mais surtout, elles ont battu trois grosses écuries (Buducnost, Vardar Skopje, Györ) aux Arènes. Zaadi approuve : "dans quelques jours, j'espère qu'on se félicitera du parcours qu'on a eu." Et il y aura de quoi. Car, presque en catimini, en avançant tranquillement, le club lorrain est en train de prendre une nouvelle envergure.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess