Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Ligue des champions : Metz Handball tombe de haut à Bucarest

vendredi 6 avril 2018 à 22:17 Par François Pelleray et Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

Immense désillusion, match épouvantable, faillite collective, la prestation des handballeuses messines à Bucarest ne leur ressemble pas. Les Dragonnes ont été laminées 34-21 dans ce quart de finale aller de la Ligue des champions. Le rêve européen ressemble désormais à un mirage.

Comme à Brest, la soupe à la grimace à Bucarest pour l'entraineur messin Manu Mayonnade.
Comme à Brest, la soupe à la grimace à Bucarest pour l'entraineur messin Manu Mayonnade. © Maxppp - Anthony Picoré

Metz, France

Malgré une élimination en coupe de France à Brest, les handballeuses messines arrivaient à Bucarest avec un capital confiance encore solide. Elles en repartent le moral dans les chaussettes, humiliées 34-21 dans ce quart de finale aller de la Ligue des champions. Leur rêve d’accéder enfin au Final four de cette grande coupe d’Europe s’éloigne sérieusement. 

Dans les couloirs de la salle polyvalente de Bucarest, l’ailière droite Ailly Luciano était en larmes, l'arrière Xenia Smits incapable de prononcer les moindres mots, comme sous le choc. Les Dragonnes ont été dominées de A à Z. Les statistiques accentuent la déprime : 43 tirs pour seulement 21 buts (à peine 50% de réussite), les Messines sont restées muettes durant 15 minutes.

Comment trouver une explication à ce naufrage ? Le président de Metz Handball, Thierry Weizman, tente de comprendre "cet épouvantable match, l’un des pires de ces dernières années, on s’est fait bouffé dans tous les compartiments de jeu. C’est une grosse désillusion, une grosse faillite collective". Pour le coach, Manu Mayonnade, il y a trois explications : "soit nous sommes moins bons, ce que je ne crois pas, soit nous avons mal travaillé, ce qui n'est pas impossible. Troisième possibilité : _on a raté notre prestation_. C'est celle qui me semble le plus nous correspondre."

On s’est peut-être dit qu’on était trop beau, que ce serait trop facile. Chacune a fait son erreur et à ce niveau ça ne pardonne pas. 

"Nos conditions de préparation n’ont pas été les mêmes que celles de Bucarest, renchérit le président. Nous avons dû jouer avant ce soir trois matchs en six jours. Mais on n’a pas su répondre présent à ce rythme, à ce genre de combat. Dès mardi, nous partirons en opération commando". L'ailière Marion Maubon, l'une des rares à s'arrêter au micro de France Bleu Lorraine, confirme : "il va falloir vite se remettre au travail sans tout changer : _on sait jouer ensemble, on l'a déjà démontré_. Mais il faut passer ce sentiment de honte, se remettre en question et se refaire confiance à nouveau."

Le match retour sera à vivre sur France Bleu Lorraine dimanche 15 avril, rendez-vous dès 16h30 pour un coup d’envoi à 17 heures aux Arènes de Metz.