Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges CSP - Hugo Invernizzi :"Si on arrive à bien bosser, on peut faire des belles choses"

-
Par , France Bleu Limousin

Au tour d'Hugo Invernizzi de prolonger son bail avec le Limoges CSP. Le poste 3/4 a résigné pour deux saisons avec le club du Limousin. Si cela a pris un peu de temps, c'est directement lié au contexte et aux incertitudes économiques qui planent sur les clubs. Interview.

Hugo Invernizzi aussi sera toujours limougeaud la saison prochaine
Hugo Invernizzi aussi sera toujours limougeaud la saison prochaine © Maxppp - Dave Winter

Et une prolongation de plus au Limoges CSP ! Cette fois, c'est Hugo Invernizzi qui prolonge son bail de 2 ans en Limousin, tout comme l'ont fait avant lui l'entraîneur Mehdy Mary, le meneur Ludovic Beyhurst, l'arrière Nicolas Lang et l'ailier Marcus Ginyard. De quoi d'ores et déjà s'assurer une très belle ossature dans la continuité. Après avoir signé, il a répondu aux questions de France Bleu Limousin. Interview.

Qu'est ce qui vous a donné envie de prolonger l'aventure avec le Limoges CSP ?

Le projet. On a réussi à garder une bonne partie de l'équipe. En ces temps, ce n'est pas évident donc ça m'a donné envie de rester et de faire au moins une saison vu qu'on n'a pas fini la dernière. On avait trouvé un bon rythme. Je pense que sur une saison pleine, si on arrive à bien bosser, on peut faire des belles choses. Avoir un bon rendu. C'est ce qu'il y avait de plus motivant.

On a gardé les meilleurs éléments du groupe

Qu'est ce qui peut vous rendre optimiste par rapport au groupe déjà constitué et cette fameuse stabilité ?

Je pense qu'on a gardé les meilleurs éléments du groupe. On a fait une belle 2e partie de saison. On a vu qu'on avait de la complémentarité. Qu'on avait des joueurs capables de jouer et d'élever leur niveau quand on était dans une bonne structure. Le fait de garder cette structure avec le staff technique, ça va être intéressant. Maintenant, on attend encore un meneur et un arrière qui vont aussi beaucoup compter dans notre équipe. Mais je pense que lorsqu'on a une base comme celle là fin mai, c'est quand même de bon augure. Cette stabilité, ça va être plaisant. On va gagner du temps.

C'est un vrai plus pour la suite, pour l'Europe ou le championnat ?

Oui forcément. On sait que quand une équipe démarre fort la saison, c'est déjà un gros avantage. On l'a vu l'an passé où on a démarré assez catastrophiquement, mais on a redressé la barre et on était 8e. Imaginez avec un début de saison ne serait-ce qu'honorable, on aurait pu raccrocher les 6 premières places. C'est important. Après, la coupe d'Europe, je ne sais pas si elle aura lieu. J'espère. Mais quand en début de saison, on est déjà bien en place, c'est beaucoup plus facile. Que ce soit au niveau de la confiance ou du jeu. Une saison, c'est long, mais quand on commence bien c'est beaucoup plus facile.

J'ai toujours été ambitieux. Ce n'est pas maintenant que ça va changer

Est-ce que cela doit rendre logiquement encore plus ambitieux ?

Oui forcément. Après, si on vient à Limoges et qu'on est pas ambitieux, c'est pas la peine ! Moi j'ai toujours été quelqu'un d'ambitieux. Ce n'est pas maintenant que ça va changer. Encore plus quand je vois l'équipe qu'on a déjà.

Le contexte n'est pas évident pour les clubs au niveau économique. Les joueurs doivent aussi défendre leurs intérêts. Cela n'a pas été trop compliqué de trouver un juste milieu pour tomber d'accord ?

Non, ça n'a pas été compliqué. Après, ça a pris du temps parce qu'ils n'étaient pas certains du budget qu'ils allaient avoir. Je suis conscient d'être l'un des plus gros salaires de l'équipe. Je me doutais qu'ils allaient devoir attendre d'avoir des garanties des sponsors, de la ville et sur le budget. Ça a pris du temps pour ça. Après, on sait tous que les temps sont difficiles. Il va y avoir une baisse un peu à tous les niveaux. J'ai fait des efforts, le club a fait des efforts. A partir de là, je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas résigné. J'avais annoncé dès le début du confinement que j'étais prêt à rester. Le club a pris son temps. J'ai attendu 2 mois. Après, c'est aussi le jeu de voir aussi mes options. Mais j'avais donné ma priorité au club. Ce n'était pas le moment et je n'avais surtout pas l'envie de repartir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess