Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Limoges CSP - Olivier Bourgain :"Plus de talent mais aucune certitude de faire une meilleure saison"

lundi 27 août 2018 à 6:05 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Les supporters sont invités à découvrir la nouvelle équipe du Limoges CSP ce lundi soir à l'occasion d'un entrainement ouvert au public. Avant ce 1er rendez-vous de l'année entre les fans et les joueurs, le directeur sportif Olivier Bourgain livre son regard sur l'effectif et l'année à venir.

Si la presse n'a toujours pas eu le droit d'interviewer les joueurs, le directeur sportif Olivier Bourgain a donné une conférence de presse mardi dernier
Si la presse n'a toujours pas eu le droit d'interviewer les joueurs, le directeur sportif Olivier Bourgain a donné une conférence de presse mardi dernier © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

C'est une première prise de contact avec leurs supporters pour les joueurs du Limoges CSP. L'entraînement est ouvert au public ce lundi soir à Beaublanc (19h00). Avant cela, le directeur sportif nous en dit plus sur l'effectif et les objectifs du club. Interview

France Bleu Limousin : Est-ce important de montrer aux nouveaux joueurs où ils mettent les pieds avec cet entraînement ouvert au public ?

Olivier Bourgain : Très très important ! J'invite tout le monde à venir donner un échantillon aux joueurs de ce qu'il va se passer en grandeur nature. On attend et on veut qu'il y ai beaucoup de monde parce qu’on veut faire peur aux joueurs ! C'est la vérité. Et on espère aussi que Beaublanc sera plein dès le 1er match officiel. 

Se battre au maximum pour aller au Top 16

Contrairement aux années précédentes, vous avez visiblement chercher à construire un effectif complet dès l'été. Est-ce lié aux ambitions du club en Eurocup ? Et quel est l'objectif dans cette compétition ?

Notre poule d'Eurocup est clairement au dessus de celle de la saison dernière. C'est une poule homogène. A part peut-être les Polonais, et encore. Il faut s'en méfier. Ils peuvent aussi faire de grandes choses. Mais après, c'est encore des équipes avec des budgets colossaux. Ce sont des effectifs à 11, à 12 ou à 13 joueurs, qui ne sont pas dans la même cour que nous. Mais c'est pas grave. Nous, ce que l'on veut, c'est se battre au maximum pour aller au Top 16. Je ne sais pas si on va y arriver mais je veux que l'on se donne les meilleures chances d'y arriver. Donc pour ça, il nous faut un effectif complet dès la 1ère journée. Il faut être prêt tout de suite. Une ou deux défaites à domicile, c'est mortel ! C'est impossible de démarrer bancal. Il faut démarrer avec la pleine puissance pour pouvoir gagner ces 1ers matches qui sont très importants. On n'a pas le temps de traîner en route. Ça va vite. Il n'y a que 10 matches. Le Top 16 est un objectif. Il faut avoir des objectifs élevés pour faire de belles saisons.

Que pensez-vous de l'équipe que vous avez construite ? 

En termes de Français, ce ne sont que des choix numéro 1. Et en termes d'Américains, on a fait 8 propositions qui sont tombées à l'eau. Mais pour Hardy, Perrantes et Miles, ce n'est pas de la démagogie mais ils sont peut être meilleurs que ceux à qui nous avions fait une offre. Perrantes et Miles ont une jeunesse, une ambition certaine. Miles a fait de très gros matches de Summer League aux Etats-Unis. Et en général, quand on est bon en Summer League, ce n'est pas en France qu'on arrive. Le fait d'avoir vu les agents sur place avec Kyle cet été a été très bénéfique. Sur le papier, c'est une belle équipe. Mais jamais une équipe n'a gagné un match sur le papier. Il faut s'assurer qu'elle a la mentalité d'une équipe gagnante. Mais sur le papier, elle est très séduisante. Cela fait 15 jours que je la regarde s’entraîner matin et soir et il y a du talent, à tous les postes. La punition peut venir de partout. Il me semble que c'est plus talentueux, plus fort que l'année dernière. Mais ça ne donne aucune garantie de faire une meilleure saison. 

C'est la cerise sur la gâteau 

Que pouvez-vous dire de l'arrivée de Samardo Samuels ? C'est une bonne surprise ?

C'est la cerise sur le gâteau mais  avant Samardo, il y a quelques joueurs qui ont déjà signé. Je me refuse à faire l'équipe autour de Samardo. Il sera un joueur de l'effectif du Limoges CSP, normalement sur une saison complète et pas seulement sur 4 mois. Mais il n'est pas surdimensionné par rapport à l'effectif. C'est un autre joueur de très bonne qualité de cet effectif. C'est le groupe qui va générer des victoires et non pas des individualités. 

N'est ce pas mieux de signer certains joueurs seulement 1 an, pour les maintenir sous pression ? 

Sauf qu'un contrat de deux ans bien négocié avec des clauses libératoires, ça met la même pression. Comme le contrat a été ficelé, il n'y a aucune sécurité pour la 2e année. Il y a des clauses. Il n'y a rien de garantie, des deux côtés. Ça dépendra de l'envie. On ne va pas chercher à garder des joueurs qui veulent partir. Si quelqu'un a un contrat sur plusieurs années et qu'il veut partir après la 1ère, il pourra, moyennant une indemnité évidemment. Mais je ne mettrai jamais le couteau de cuisine sous la gorge d'un joueur pour l'obliger à rester. 

Ils ne bougeront pas une oreille

Est-ce un moment important par rapport à l’état d'esprit que vous voulez donner à cette équipe ?

Oui. On vît en communauté. On va faire une soixantaine de matches. Aujourd'hui, si il y a un vers dans le fruit, il va être pourri. Et d'ici trois mois, c'est toute la panière qui va être pourrie. Je préfère avoir un joueur moins fort avec une bonne mentalité qu'un mec très fort individualiste. Et il y a aussi la mentalité du staff. C'est nous qui donnons le LA. Si les joueurs voient entre nous une osmose totale, ils ne bougeront pas une oreille. Mais ce sont de bonnes personnes, saines. Et c'est très important pour aborder une saison qui normalement devrait compter beaucoup de matches. 

Il n'y a qu'un seul poste 4 de métier. Comment voyez vous cela par rapport à vos autres intérieurs ? 

Timothée Bazille va continuer sa progression, à s’entraîner et à faire le banc avec les pros et à avoir ses minutes en espoir. Mais il n'est pas prêt à être le 10e homme en jouant deux matches par semaine avec les ambitions qui sont les nôtres. Sekou, lui, sera avant tout sur le poste 3 même si il peut dépanner en 4. Il sera le binôme de William Howard. Dans l'esprit, Jerry Boutsiele remplace Brian Conklin.