Basket – Handball – Volley

Limoges s'impose de 20 points à Valence pour la première de Vujosevic sur le banc du CSP !

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mercredi 20 janvier 2016 à 3:51

 L'envie et la solidarité défensive du CSP ont fait la différence face à Valence
L'envie et la solidarité défensive du CSP ont fait la différence face à Valence © Maxppp - Manuel Bruque

Même dans leurs rêves les plus fous, les supporters du CSP n'auraient pas imaginé mardi soir un tel scénario en Eurocoupe pour la première de Dusko Vujosevic sur le banc. Voir Limoges s'imposer 92 à 72 sur le parquet de Valence, leader du championnat espagnol, est un véritable exploit.

On se doutait bien que les joueurs auraient à cœur de livrer un gros match mardi soir à Valence pour la première de leur nouvel entraîneur Dusko Vujosevic. Mais de là à gagner en terre espagnole de 20 points, personne n'avait osé l'imaginer. Les joueurs du CSP l'ont fait ! Tout a commencé avec un Ali Traoré intenable dans la raquette adverse. Une véritable épine dans le pied de Valence. Mais les espagnols, très sereins, ne se sont pas affolés et ont recollé au score à la mi-temps (44-44). 

Le CSP a fait la différence grâce à sa défense...

Prudence est mère de sûreté et vue les dernières sorties limougeaudes, on pouvait craindre la réaction des coéquipiers d'Antoine Diot au retour des vestiaires. Ils ont d'ailleurs engrangé quelques points d'avance. Mais c'est alors sur sa défense que Limoges a su faire la différence. Avec des joueurs se jetant sur les ballons, ne concédant aucun panier facile près du cercle, et ne laissant au final que 14 points sur chacun des deux derniers quarts.

... et une adresse insolente à 3 points !

Ajoutez à cela de l'autre côté du terrain, un Bo McCalebb de plus en plus intenable et une adresse insolente de loin (61% à 3 pts dont 5 sur 5 pour Boungou Colo et 4 sur 5 pour Will Daniels !), et voilà que le CSP creusa l'écart irrémédiablement face à une équipe de Valence qui avait aussi certainement la tête à son match du week-end face à Barcelone. Mais cela n'enlève rien à la performance limougeaude. 

Dusko Vujosevic ne s'enflamme pas

Pas de quoi ceci dit faire grimper aux rideaux Dusko Vujosevic :"On ne peut pas vraiment faire de conclusion après ce premier match. Les joueurs ont eu beaucoup d'envie. Je ne veux citer aucun nom, c'est une victoire d'équipe. Ils se sont battus sur le parquet et se sont partagés le ballon. On a fait 25 passes décisives. Ils ont montré à quel point ils ne sont pas égoïstes. Cela nous a aidé à avoir de bonnes positions et une bonne adresse. Toutes les victoires donnent de la confiance et c'est particulièrement vrai quand vous gagnez à Valence qui restait sur 28 victoires de suite. Mais on sait qu'il y aura des matchs difficiles avec des hauts et des bas. On a encore besoin de temps pour construire notre système et nos standards."

Ce n'était qu'un premier match et le "Général" voit forcément plus loin. En tous cas, après cette victoire, Limoges peut se remettre à rêver d'une qualification pour les 8e de finale de l'Eurocoupe même si le CSP n'a plus aucun joker. Il faudra gagner à nouveau lors du match retour face à Valence à Beaublanc mardi prochain lors de la première rencontre à domicile sous l'ère Vujosevic. Avant cela, les limougeauds ont un match de Coupe de France à gagner ce week-end à Bourg-en Bresse. Avec ce qu'ils ont montré mardi soir, personne ne comprendrait une nouvelle sortie de route.