Basket – Handball – Volley

Malgré la défaite, le Limoges CSP retrouve un peu de sa fierté face à Monaco

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin dimanche 22 janvier 2017 à 22:59

Les joueurs du Limoges CSP, à l'image du capitaine Ousmane Camara, se sont livrés corps et âmes mais ont perdu face au leader Monégasque
Les joueurs du Limoges CSP, à l'image du capitaine Ousmane Camara, se sont livrés corps et âmes mais ont perdu face au leader Monégasque © Maxppp - Thierry Sallaud

Une défaite avec les honneurs pour le Limoges CSP ce dimanche soir à Beaublanc. Les limougeauds ont perdu 77 à 69 face au leader monégasque. Mais ils ont longtemps mené lors de cette rencontre de la 17e journée de Pro A. Après leur non match à Pau, ils se sont bien battus.

Cette fois, il y a eu un vrai match de basket. On pouvait pourtant craindre le pire après les 32 points d'écart infligés par Pau une semaine plus tôt. D'autant que Monaco n'est pas connu pour faire dans la dentelle. Presque tous ses adversaires passent à la moulinette. Mais les joueurs du CSP se sont battus comme de beaux diables. Au point de mener une bonne partie de la rencontre. Ils avaient encore 8 points d'avance à la 25e minute.

Tout le monde s'est réveillé !

De quoi rassurer le capitaine Ousmane Camara :"Je suis content parce qu’il y a eu une réaction de l'équipe par rapport au non match que l'on a fait à Pau. On a réussi a résister un bon 25 minutes face à Monaco. Tout le monde s'est réveillé, et vous l'avez bien vu, dès le début de match, en défense, au rebond. Ce n'était pas un choix mais une obligation de réagir. Mais je pense qu'on a pas eu les ressources physiques pour tenir 40 minutes."

Sur ce point, il faut bien admettre que Monaco est tout simplement plus fort, avec un effectif de très haut niveau et une véritable profondeur de banc. Ceci dit, ils ont aussi du puiser dans leurs ressources pour revenir. Il est quand même dommage, malgré la fatigue, d'avoir raté 12 lancers francs et concédé 12 rebonds offensifs et autant de deuxième chance pour les monégasques.

Il faut garder la foi et continuer à construire

Au grand regret de l'entraineur du Limoges CSP Dusko Vujosevic :"La longueur de leur banc leur donne la possibilité de changer n'importe quel joueur sans avoir de baisse de rythme. C'est ce qui a décidé du sort de ce match... Notre première mi temps était incroyable. Mais un match de basket dure 40 minutes. Mes joueurs ont quand même fait preuve de beaucoup de combativité. Nous serions dans une situation différente si nous avions eu une équipe comme celle là, dès le premier jour. On doit garder la foi et continuer à construire. Et face aux équipe de même catégorie que nous, on devra se préparer, prendre le bon chemin, et on gagnera ces matchs. Les supporters savent comment on s'est battu sur ce match. Je les remercie pour leur soutien. Surtout après ce qu'il c'est passé face à Orthez..."

A l'issue des matchs aller, le Limoges CSP (7V-10D) est 13e de Pro A avec deux victoires d'avance sur la zone rouge, et deux victoires de retard sur le Top 8. Place maintenant à la Coupe de France avec la venue de-Chalon sur-Saône dimanche à Beaublanc. Un match à vivre en intégralité sur France Bleu Limousin.