Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Retrouvez les meilleurs moments de l'entretien avec Manu Mayonnade, l'entraîneur de Metz Handball

jeudi 17 mai 2018 à 18:50 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

Au surlendemain d'une demi-finale retour maîtrisée face à Nantes, l'entraîneur de Metz Handball Manu Mayonnade était l'invité des petits déjeuners de France Bleu Lorraine ce vendredi. Il est revenu sur la saison écoulée ainsi que sur son bilan à la tête de l'équipe depuis deux ans et demi.

Manu Mayonnade entraîne Metz Handball depuis deux ans et demi.
Manu Mayonnade entraîne Metz Handball depuis deux ans et demi. © Maxppp - Pascal Brocard

C'est un entraîneur comblé qui était l'invité ce vendredi des petits déjeuners de France Bleu Lorraine. Manu Mayonnade, le coach de Metz Handball, était dans nos studios. Les Dragonnes vont jouer la semaine prochaine la finale du championnat de France, face à Brest. Retrouvez les meilleurs moments de l'entretien qu'il nous a livré.

Son meilleur souvenir depuis son arrivée à Metz

"D'avoir gagné le titre de champion de France après 6 mois à Metz (le 20ème du club, NDLR). On avait déjà été éliminés de la coupe de France et de la coupe de la Ligue, on avait donc une pression un peu supérieure pour décrocher ce titre. A titre très personnel, ma volonté était de débloquer le compteur victoire, parce que sinon on aurait pu courir après pendant longtemps."

Son plus grand regret depuis son arrivée à Metz

"C'est clairement le quart de finale de Ligue des champions perdu à Bucarest le 6 avril dernier. On a compris assez vite ce qui s'est passé, très vite on a essayé de débriefer, de savoir ce qui n'avait pas fonctionné et pourquoi. On y a trouvé une multitude de petites explications qui ont pu nous amener à ce naufrage. Il y avait beaucoup de colère au sortir du match. Beaucoup de tristesse et de frustration aussi, depuis, je n'ai regardé le Final four de la compétition que d'un œil parce que ça me faisait mal. Je reste persuadé que si nous y étions allé, il aurait été possible d'y faire quelque chose."

L'effectif de la saison prochaine

Au rayon des départs, Metz va se séparer d'Ana Gros, Laurisa Landre, Marina Rajcic et Marie-Hélène Sajka. Du côté des arrivées, Aleksandra Zych, Astride N'Gouan, Gnonsiane Niombla et Ivana Kapitanovic auront la lourde tâche de les remplacer. "Bien sûr, il y a des départs conséquents pour le club. Ana Gros marque clairement des buts, c'est lié à sa compétence, certes, mais aussi à ses partenaires proches. Charge à nous, avec son départ, de construire un ensemble encore plus cohérent que les saisons précédentes. Je nous imagine plus dense défensivement l'an prochain et en capacité à proposer une dangerosité qui viendrait d'un peu partout sur le terrain."

La finale du championnat face à Brest

"Cela vient récompenser une très très belle saison régulière. L'équipe a fini invaincue. D'ailleurs, on retrouve les deux premiers de la saison régulière dans cette finale donc il y a peu de surprises. Je ne marche pas à la revanche (Brest a sorti Metz en demi-finale de la coupe de France, NDLR) et j'essaie d'amener les joueuses à en faire de même. Je n'essaierai pas de motiver les filles avec cela."