Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Matchs à huis-clos des Tango Bourges : au Prado, "on va entendre les baskets grincer sur le parquet"

-
Par , France Bleu Berry

Les trois prochaines réceptions des Tango Bourges se joueront à huis-clos, coronavirus oblige. Pour les Berruyères, habituées à jouer devant un public fervent, la température au Prado risque de perdre quelques degrés.

Le prado de Bourges peut accueillir 5027 spectateurs pour les matchs des Tango.
Le prado de Bourges peut accueillir 5027 spectateurs pour les matchs des Tango. © Radio France - Michel Benoit

D'ordinaire, un match à domicile des Tango, c'est plutôt bruyant : entre le speaker et les encouragements des supporters, la salle du Prado affiche une belle ambiance. Mais dans les jours à venir, à Bourges, le temple du basket prendra plutôt des airs de cathédrale : à cause du coronavirus, le gouvernement a décrété que tous les matchs à venir devraient se jouer à huis-clos, sans public donc. 

Au moins trois matchs dans une salle à vide

Sont concernées pour le moment trois réceptions : 

  • Bourges - Tarbes, le 14 mars, en championnat
  • Bourges - Fenerbahce, le 18 mars, en Euroligue, quart de finale retour
  • Bourges - Montpellier, le 21 mars, en championnat.

"Il y aura une trentaine de personnes sur une salle de 5000"

"C'est sûr que l'ambiance sera particulière", reconnaît Valentin Cavelier, le directeur général du Bourges Basket. "On va entendre les baskets grincer sur le parquet, on va entendre les joueuses annoncer les systèmes, on va entendre parfaitement les coachs lorsqu'ils parleront à leurs joueuses..."

"Il n'y aura que les personnes indispensables au bon fonctionnement d'une rencontre, donc il y aura une trentaine de personnes dans une salle de 5000.

Environ 8000 places étaient déjà prises sur les trois prochaines rencontres

Et outre l'ambiance étrange que ce huis-clos génère, il est aussi question des pertes de billetterie. "Sur la réception de Tarbes, on était quasiment à 2400 personnes, sur Fenerbahce on était à 4300, et pour Montpellier on était autour de 2400 également.

Pour l'heure, il est encore trop tôt pour évaluer précisément les pertes financières, mais le club fera un point à la fin de chaque rencontre. En attendant, "on vit au jour le jour", explique le directeur général. "On espère que le sport reprendra vite ses droits."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu