Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley
Dossier : La saison 2018 - 2019 des handballeuses de Metz Handball

Metz Handball bat Nice et s'offre son 23ème titre de champion de France

Une nouvelle victoire et les Dragonnes continuent d'écraser le handball féminin français. Metz Handball a remporté ce dimanche la finale retour du championnat de France. Un match dominé dans les grandes largeurs (33-28) à la maison qui offre aux Messines leur 23ème trophée en championnat.

Les Dragonnes ont été intraitables durant cette saison, jusqu'au titre.
Les Dragonnes ont été intraitables durant cette saison, jusqu'au titre. © Maxppp - Pascal BROCARD

Metz, France

Les Arènes de Metz étaient pleines à craquer pour cette finale du championnat de France qui marquait la dernière à la maison des Dragonnes cette saison. Et les 5 000 spectateurs n'ont pas été déçus ce dimanche puisqu'en plus d'une énième victoire de leur équipe cette saison contre Nice (33-28), ils ont pu profiter de la remise du titre de championnes de France, le 23ème dans l'histoire du club.

Peu de suspense

L'équation était très simple ce dimanche. Après la large victoire à l'aller à Nice (33-21) ce mercredi, autant dire que les Dragonnes avait déjà quasiment les deux mains sur leur trophée. Les Aiglonnes, en visite pour leur première en finale de play-offs, n'ont pu faire mieux que coller aux basques des Messines au score. Pourtant, ce sont bel et bien les joueuses de Manu Mayonnade qui virent en tête à la pause (15-13).

Une fin en apothéose

Malgré un public finalement un peu plus discret que prévu, la prestation des Messines se poursuit au mieux jusqu'à la fin du match. L'écart se creusera un peu (33-28), et c'est le moment que choisissent les supporters pour donner un peu plus de la voix. Le point d'orgue de cette fin en trombe est le temps-mort demandé par Manu Mayonnade, le coach. Une pause totalement prétexte pour offrir une "standing ovation" à Béatrice Edwige, sur le départ vers la Hongrie et Gyor. "C'était vu avec Thierry Weizman (le président). Si on était définitivement à l'abri, on allait le faire", explique le technicien.

Qu'est ce qu'à ressenti Béatrice Edwige durant ce temps mort qui lui était dédié ?

Le temps des remerciements

Le coup de sifflet final est donné et la cérémonie protocolaire peut se lancer. Un moment où Béatrice Edwige, submergée par l'émotion, prend le micro pour remercier ses fans. S'ensuit un clapping et un petit tour de parquet et Metz Handball clôture définitivement sa formidable saison 2018-2019 à domicile, marquée notamment par le Final Four de Ligue des Champions. Ne restera qu'un seul match pour les Dragonnes, ce samedi 25 mai à l'AccorHotel Arena de Paris. La finale de la Coupe de France contre Brest, déterminée à ne pas laisser Metz empoché un nouveau titre.

Quand Béatrice Edwige a failli partir dès l'automne 2018

Le patron de l'équipe messine, Manu Mayonnade, salue la pivot Béatrice Edwige "un vrai moteur" et il livre cette confidence : "Béatrice a failli être débauchée par Gyor dès septembre-octobre dernier. J'ai dit au président Thierry Weizman que s'il voulait accéder _au final four, ça ne pourrait être qu'avec elle_. Elle a été vexée 10 minutes car elle imaginait que c'était la chance de sa vie. Thierry lui a dit que s'ils te resollicitent et que les choses sont faites proprement, tu partiras". 

Manu Mayonnade livre une confidence sur Béatrice Edwige.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu