Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz-Handball échoue à un but du titre européen

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les dragonnes se sont inclinées, sur leur parquet des Arènes, 33-28, face aux Danoises d'Holstebro. Leur matelas de 4 buts après le match aller n'est pas suffisant. Elles laissent échapper ce premier titre européen de leur histoire qui leur tendait les bras.

illustration handball
illustration handball

Le rêve brisé, pour les dragonnes. Alors que tous les curseurs étaient au vert pour les handballeuses messines avant la finale retour de la coupe EHF, les coéquipières de Nina Kanto doivent renoncer au titre européen.

"Ça fait très mal !"

Jamais tranchantes, un peu à côté de leur handball, les protégées de Sandor Rac n'ont rien pu faire face à des Danoises surmotivées. Une entame de deuxième période catastrophique a assez vite sonné le glas des espoirs messins. Et même si un sursaut a pu faire croire que la coupe était au bout, c'est la froideur danoise qui a eu le dessus.

En larmes après la rencontre, Nina Kanto, la capitaine, ressasse : "J'en ai un peu marre de perdre des matches décisifs d'un but. Ce que je craignais est arrivé, c'est-à-dire que l'enjeu a pris le dessus sur le jeu. Pour un but, le rêve qui se brise, ça fait très mal. "

HAND SON KANTO 8H - HAND METZ HOLSTEBRO

Plus d'effet de surprise

Comme on le prédisait avant la rencontre, l'effet de surprise avait disparu. Et les Danoises, qui ont concédé qu'elles avaient sous-estimé les Messines lors du match aller, ont amélioré leurs points faibles : la défense, notamment, et les remontées de balles, plus rapide encore lors de ce match retour.

Les parades de la gardienne messine, Gervaise Pierson (18 arrêts, plus de 50% de réussite), n'ont rien pu faire face à la puissance de feu d'Holstebro, et notamment de leur demi-centre explosive, Kristina Kristiansen, qui finit à 12 réalisations.

Devant la cage danoise, en revanche, tout a paru compliqué pour des messines en panne d'inspiration. Un peu de précipitation, sur certains shoots tentés trop rapidement. Beaucoup d'imprécisions : on ne compte plus les pertes de balles ou les relations mal négociées sous le coup de la pression défensive danoise.

"Tout a pêché !"

Et puis il y a, aussi, des joueuses qui, sous le coup de la pression ou de la fatigue, sont passées à côté de la rencontre. On pense notamment à Ekaterina Andryushina, d'ordinaire si précieuse. Moins d'un tiers de ses shoots ont fait trembler les filets danois. D'ailleurs, l'ensemble de la base arrière messine a été en dedans ce dimanche.

Pour Marie Prudhomme, l'arrière messine, le constat est clair : "Tout a pêché ! En attaque, on n'a pas su mettre au fond, quand on avait les occasions, on ne nous sifflait pas les penaltys, on ne repliait pas comme il fallait, je pense que c'est vraiment une défaite du collectif. Elles ont haussé leur niveau de jeu et nous on a baissé le nôtre. "

HAND SON PRUDHOMME 9h

Reste maintenant à se remotiver et à se mobiliser. Car la saison ne s'arrête pas là. Dès mercredi, les dragonnes reprennent la route, à Orléans, pour la finale aller du championnat. Pas évident, forcément, de digérer une défaite aussi vite. Mais c'est aussi cela, le sport de haut-niveau.

HAND SUPPORTERS 7H

Choix de la station

À venir dansDanssecondess