Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

MHB-PSG : et si le titre se jouait ce jeudi soir à l'Arena de Montpellier ?

-
Par , , France Bleu Hérault
Montpellier, France

Cadeau de Noël pour les amateurs de handball : le match au sommet de la Lidl Starligue de hand masculin Montpellier / PSG se joue ce jeudi soir à l'Arena de Montpellier devant 9.500 spectateurs . Les joueurs montpelliérains sont prêts à relever le defi.

la victoire du MHB face au PSG handball 32/31, le 29 octobre 2015
la victoire du MHB face au PSG handball 32/31, le 29 octobre 2015 © Maxppp - Jean Michel Mart

On ne pouvait pas rêver mieux :  un dernier match de l'année 2017entre les deux rivaux du championnat de France de handball masculin, Montpellier Handball et le PSG Handball  à l'Arena de Montpellier, ce jeudi soir à 20h45. 

Le match se joue à guichets fermés, les 9.500 places se sont vendues en moins de 10 jours.

Les superlatifs ne manquent pas : c'est un match au sommet, match évènement  match de l'année et peut-être le match du titre . 

Montpellier est actuellement leader du championnat avec 23 points, le PSG est second avec 19 points soit quatre points de retard. Même si on n'est qu'à la moitié de la saison, une victoire des handballeurs montpelliérains ce jeudi soir leur permettrait de creuser l'écart et de reléguer les Parisiens à six points. 

Paris à plus à perdre que Montpellier 

En cas de défaite, Montpellier perdra un peu de son matelas, mais est assuré de terminer l'année en tête du championnat. "C'est déjà une satisfaction en soit, pour Patrice Canayer, l'entraineur montpelliérain, qui savoure cette inversion des rôles : "Montpellier devant, Paris derrière, c'était un peu plus rare ces dernières années." 

Et le coach montpelliérain ajoute : "La question qui me préoccupe, c'est de savoir qui sera vainqueur de cette confrontation, plutôt que qui part favori avant la confrontation ?"

"Il ne faut pas avoir peur, et on n a pas peur de Paris."

dernier entrainement
dernier entrainement © Radio France - Pascale Viktory

Des anciens aux plus jeunes, les joueurs montpelliérains sont prêts à relever le défi. Déterminés mais sans se mettre la pression pour le plus expérimenté du groupe, le capitaine montpelliérain Mickael Guigou : "C'est un match qui va determiner pas mal de choses, surtout si on le gagne, en tout cas on se prépare pour."

"On va pas parler d'envie", ajoute un des autres anciens du groupe, le Slovène Vid Katvicnik : "On a tous envie, peut être trop. Si on est tous chacun performant, on peut gagner, mais si on est dans une mauvaise journée..." Il hesite : "Après, on n'a pas besoin de parler de ça." 

Pour Jean-Loup Faustin, un des jeunes de l'effectif, c'est presque un baptême du feu, ce sera son premier Montpellier-Paris avec du temps de jeu. "S'il y en a un qui n'est pas motivé de jouer contre Paris, alors il y a un problème, dit il avec un brin d'ironie. Nous on a une carte à jouer  et on va la jouer à fond" et "sans complexe", conclut l' entraîneur montpellierain.

"Paris n'a pas peur de Montpellier, on n'a pas peur de Paris , il ne faut pas avoir peur, respecter cette équipe qui est redoutable  en Coupe d'Europe. Cette équipe là du PSG peut nous battre, mais nous aussi on peut les battre." 

"déterminés, motivés et sans complexe"les montpelliérains prêts à relever le défi

Si l'histoire se répète, ça pourrait se jouer à un but près : en 2015 c'est Montpellier qui avait gagné 32 à 31, en février dernier, c'est Paris qui avait gagné à l'Arena 34-33. 

Montpellier, privé de son pivot international Ludovic Fabregas, qui souffre d'une thrombose au bras droit et dont la convalescence s'annonce plus longue que prévue, entre trois mois et six mois, a recruté un joker médical en la personne de l’Égyptien Mohamed Mamdouh qui jouait à Aix-en-Provence et qui est qualifié pour le match de ce jeudi soir.

Paris reste notre ennemi préféré

Un rendez-vous que les supporters ne râteraient pour rien au monde. "On est remontés comme des pendules", glisse Bruno, membre du groupe de supporters les BLue Fox. "Tout le monde l'attend depuis qu'on a eu le calendrier. Le 21 décembre on l'a marqué d'une croix rouge. Paris, ça reste notre ennemi préféré. Cette victoire il nous la faut, il faut gagner. Si on met Paris à 6 points, ça fera déjà un beau matelas". 

"Remontés comme des pendules". Bruno, membre des Blue Fox

Choix de la station

À venir dansDanssecondess