Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Michaël Guigou tire à boulets rouges sur l'entraîneur du Montpellier Handball

jeudi 7 février 2019 à 15:22 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault et France Bleu Vaucluse

Michaël Guigou s'exprime pour la première fois depuis l'annonce par le Montpellier Handball de la non-reconduction de son contrat après 17 ans au club. Dans un communiqué, le joueur règle ses comptes avec son entraîneur et le club.

Michaël Guigou à Cologne (Allemagne) lors du deuxième titre européen du Montpellier Handball
Michaël Guigou à Cologne (Allemagne) lors du deuxième titre européen du Montpellier Handball © Maxppp - Federico Gambarini

Montpellier, France

Il ne souhaitait pas en parler durant le Mondial de handball avec l'équipe de France. Quelques semaines après avoir décroché la médaille de bronze, Michaël Guigou a décidé de s'expliquer dans un communiqué sur sa situation au Montpellier Handball. En effet, le club a annoncé le 21 janvier, la non-reconduction du contrat de son ancien capitaine emblématique après 17 années passées au club. Le joueur, lui, souhaitait jouer jusqu'aux Jeux-Olympiques de 2020.

Guigou règle ses comptes

Dans un communiqué publié ce jeudi, Michaël Guigou "tient à apporter quelques précisions et effectuer certaines rectifications" sur sa situation. L'ailier contre-attaque réitère son envie de participer aux JO de 2020 : "Cette idée est malheureusement restée lettre morte lorsque le manager général a prononcé une fin de non-recevoir. Il n’a même pas été question de se poser autour d’une table afin d’évoquer les solutions envisageables."

"Contrairement à ce qui a pu être avancé, le club, et notamment Patrice Canayer, le manager général, a toujours été informé, depuis 2016 (par mon agent et moi-même), de mon souhait de vivre cette ultime olympiade, dans la mesure où ma condition physique, comme mon envie, me le permettraient."

"Une attitude affligeante, voire pathétique"

Très critique envers son club, Michaël Guigou cible tout particulièrement son entraîneur Patrice Canayer. "La gouvernance du club se heurte à la volonté d'un seul homme… Or, un club, qui plus est de la dimension du MHB, n’appartient pas à un seul homme, mais à tous ceux qui contribuent à le faire vivre" explique l'ailier de 37 ans dans son communiqué, tout en remerciant les supporters du MHB. "Je déplore évidemment cette issue, et je la regrette. Cette attitude affligeante, voire pathétique, à l'égard des anciens qui ont contribué au destin du club, me laisse perplexe", ajoute Guigou.

"Je voulais être l'homme d'un seul club."

Quel avenir ?

Arrivé à Montpellier en 1999, Michaël Guigou se laisse quelques jours pour choisir sa future destination la saison prochaine. "J’ai à cœur de continuer de pratiquer ma passion dans un environnement sain, et de poursuivre ma carrière de manière apaisée jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo", souligne le joueur.

Né à Apt dans le Vaucluse, Michaël Guigou est arrivé au MHB à l'âge de 17 ans où il a effectué toute se carrière professionnelle. Il a remporté dix titres de champion de France et deux coupes d'Europe, en 2003 et en 2018 avec Montpellier . Il pourrait signer avec le club de Nîmes.