Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket - Handball - Volley

MSB : à quand le retour des trois joueurs blessés ?

-
Par , France Bleu Maine

En difficulté en ce début de saison, le MSB attend avec impatience le retour de ses trois blessés : Brandon Taylor, DJ Stephens et Terry Tarpey. Ces deux derniers pourraient retrouver les parquets de Jeep Elite pour la réception de Gravelines le 9 novembre.

Le franco-américain du MSB, Terry Tarpey.
Le franco-américain du MSB, Terry Tarpey. © Radio France - Christelle Caillot

Le Mans, France

Brandon Taylor, 25 ans, meneur

Victime d'un arrachement osseux du pouce de la main droite le 16 septembre, le meneur américain avait dû abandonner ses partenaires la veille du premier match officiel de la saison. Opéré trois jours après, il a ensuite subi quatre semaines de plâtre, puis de la rééducation, avant de retoucher le ballon pour la première fois ce jeudi. Si tout se passe bien, Brandon Taylor reprendra l'entraînement collectif la semaine prochaine. Mais il lui faudra au minimum 10 jours pour retrouver du rythme et prétendre à jouer. Son remplaçant, Taurean Green est sous contrat jusqu'au 8 décembre, mais au vu de la progression du meneur titulaire, "on le verra très certainement avant", estime Vincent Loriot. 

DJ Stephens, 28 ans, ailier

Blessé aux adducteurs le 18 octobre, l'ailier devait être absent quatre semaines. Mais au bout de 4-5 jours, il se sentait déjà beaucoup mieux. Depuis, sa progression sur les exercices proposés par le préparateur physique, Alexandre Bertrand, indique une véritable montée en puissance. Et son retour, attendu pour le match contre Strasbourg le 23 novembre, pourrait finalement avoir lieu le 9 novembre pour la réception de Gravelines. "On est un peu habitué avec lui, raconte Vincent Loriot, c'est un athlète exceptionnel qui récupère bien plus vite que la moyenne, y compris des sportifs. On se souvient tous qu'il y a deux ans, il s'était fait une grosse entorse de la cheville, très violente. Et en fait, le lendemain il avait joué !" L'homme élastique bientôt de retour ?

Terry Tarpey, 25 ans, ailier-arrière

Il avait ressenti une douleur au tibias le 1e octobre à l'entraînement... Et le diagnostique a été délicat : radio, échographie, IRM, syntigraphie... Au final, pas de fracture de fatigue comme on le craignait mais une périostite (inflammation tibias) qui nécessite du repos de la part de "ce pur sang avec une forme de performance exceptionnelle mais aussi une certaine fragilité". Après beaucoup de soins (massage, mésothérapie, acupuncture, ondes de choc,) et un repos total des membres inférieurs, Terry Tarpey a recommencé à courir sans douleur cette semaine.  Mais c'est un jouer au "corps extrêmement noué, très tendu, précise Vincent Loriot, qui fait qu'il met lui plus de temps que la moyenne à récupérer. Des trois, c'est celui qui est le plus loin de la reprise car après un mois sans solliciter ses jambes, il a un gros travail de course et de cardio à faire pour être opérationnel". S'il ne ressent pas de douleur ces jours-ci, il devrait reprendre l'entraînement collectif la semaine prochaine pour un retour espéré contre Gravelines.

Pourquoi le club n'a pas pris remplacé tous les blessés ? 

Pour prendre un pigiste médical, le club doit faire valoir une indisponibilité d'au moins 30 jours. Et s'il embauche un remplaçant, ce dernier prends obligatoirement la place du titulaire pour cette période d'un mois. Même s'il est prêt plus tôt, le joueur blessé ne peut alors pas reprendre sa place. La récupération rapide de DJ Stephens a incité le club a privilégier un retour anticipé plutôt qu'un remplacement. A cause de la nature incertaine de sa blessure dans un premier temps, Terry Tarpey a été arrêté "10 jours, puis 15 jours, puis de nouveau 10 jours", explique Vincent Loriot. Ce qui ne permettait tout simplement pas d'engager un remplaçant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu