Basket – Handball – Volley

Pro B : La Chorale de Roanne se sépare de Frédéric Brouillaud après 7 matches officiels cette saison

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 26 octobre 2015 à 15:52

Frédéric Brouillaud n'est plus le coach de la Chorale
Frédéric Brouillaud n'est plus le coach de la Chorale © Maxppp

Après seulement 7 matches officiels cette saison, et 5 défaites, il y a déjà du changement à la Chorale. C'est l'entraineur Frédéric Brouillaud qui fait les frais du mauvais début de saison des basketteurs roannais. C'est le manager Raphaël Gaume qui assure l’intérim.

Le club a annoncé la rupture anticipée à l'amiable du contrat de Frédéric Brouillaud qui faisait presque partie des meubles à la Chorale puisqu'il était salarié au club depuis 11 ans. C'est l'actuel manager général Raphaël Gaume qui va assurer un intérim qui pourrait très bien durer si aucune meilleure solution n'est trouvée par la direction. C'est lui qui sera donc sur le banc dès vendredi pour la réception de Hyères-Toulon.

Raphael Gaume va assurer l'interim - Radio France
Raphael Gaume va assurer l'interim © Radio France

Brouillaud, une figure de la Chorale quitte le club

Les explications du président de la Chorale Daniel Perez

Le natif de Périgueux était arrivé en 2004 à la Chorale et pendant 10 saisons il a fait ses armes d'abord aux côtés de Jean-Denys Choulet, puis de Luka Pavicevic. Avant de prendre seul les commandes de l'équipe première lors de sa relégation en Pro B. Une découverte des responsabilités d'abord sans aucun nuage avant une vague de blessés qui a rendu la fin de saison dernière décevante. Frédéric Brouillaud quitte la Chorale avec un titre de champion de France en 2007 et l'expérience de plusieurs campagnes en Euroligue. Il restera le premier coach à essuyer les plâtres de la descente en Pro B quand le club était structurellement et financièrement très instable. Et il vient donc de découvrir le revers de la médaille de ce poste : quand l'équipe va mal, l'entraineur est le premier fusible qui saute. Certains joueurs recrutés n'ont pas le niveau attendu et la direction compte sur ce fameux électrochoc pour lancer positivement la saison des Roannais.