Basket – Handball – Volley

Pro A (J1) - L’Élan béarnais réussit sur le fil sa rentrée contre Cholet

Par Mathias Kern, France Bleu Béarn samedi 24 septembre 2016 à 23:43

Le nouveau meneur de l’Élan, DJ Cooper, a dominé le match avec 20 points et 12 passes décisives.
Le nouveau meneur de l’Élan, DJ Cooper, a dominé le match avec 20 points et 12 passes décisives. © Maxppp - Quentin Top

Pau-Lacq-Orthez a débuté sa saison de Pro A par une victoire à domicile, ce samedi soir, face à Cholet (81-79). Mais les joueurs de l’Élan béarnais se sont fait des frayeurs sur la fin du match.

Les supporter de l’Élan vont en redemander des scénarios comme celui là, avec du suspense jusqu'au bout. Les Béarnais ont vraiment emporté de justesse leur premier match au Palais des Sports face à une équipe de Cholet qui n’a rien lâché, même quand elle a été menée de 10 points ou davantage dans le troisième quart temps.

Le président de l’Élan, Didier Rey, a reconnu sur France Bleu Béarn qu’il a eu peur en fin de match, mais il a trouvé que "l’équipe avait de la cohésion. Elle a bien défendu. Un basket finalement déjà bien en place. On est satisfait du recrutement."

On ne va pas s’emballer, le championnat est long.

Didier Rey a aussi prévenu: "Il faudra gagner d’autres matches. Et si certains d’entre eux, on pouvait les gagner avec un peu plus de confort et d’aisance, ce serait pas mal pour tout le monde."

L’homme du match : DJ Cooper

S’il fallait retenir un seul nom de la soirée : DJ Cooper. Le nouveau meneur a dominé le match avec 20 points et 12 passes décisives. C'est lui qui a inscrit les deux lancers-francs de la victoire à 15 secondes de la fin. C’est lui aussi qui réussit quelques passes de génie, comme il l’avait déjà démontré la saison passée avec Monaco.

En regardant le calendrier, il apparaît clairement qu'il était important de gagner ce premier match contre Cholet, car le mois d’octobre s’annonce intense : un déplacement au Mans samedi prochain, puis une réception de l’ASVEL, le tenant du titre, et un match contre le vice-champion, Strasbourg. Toutes ces écuries sont taillées pour jouer le titre, et l’Élan béarnais devra s'y frotter d'entrée.

A LIRE AUSSI :

Partager sur :