Basket – Handball – Volley

Pro A – (J2) – L’Élan Béarnais n'aura pas résisté au Mans (92-78)

Par Mathias Kern, France Bleu Béarn dimanche 2 octobre 2016 à 0:15

Solides en deuxième période, les joueurs du Mans l'ont logiquement emporté.
Solides en deuxième période, les joueurs du Mans l'ont logiquement emporté. © Radio France

Pour son premier déplacement de la saison, Pau-Lacq-Orthez a dû s'incliner, ce samedi soir, sur le parquet du Mans (92-78). L’Élan Béarnais menait pourtant de 6 points à la pause, mais s'est fait dépasser en fin de rencontre.

Les joueurs de l’Élan Béarnais avaient l'occasion de montrer ce qu'ils avaient dans le ventre, ce samedi soir, face à un cador de la Pro A, Le Mans.

D'abord, brouillons dans le premier quart temps (24-19), puis brillants, dans le deuxième, les Béarnais ont réussi à tenir tête au MSB sur ses terres, en revenant même aux vestiaires avec un avantage de 6 points. (36-46)

Mais rien n'était fait, bien au contraire. Dans le troisième (62-59 à la 30') et surtout dans le quatrième quart temps (76-67 à 35'), le rouleau compresseur du Mans s'est mis en marche, et l’Élan n'a pas su répondre défensivement. Les Vert et Blanc s'inclinent sur le score de 92 à 78. Score final, malgré le dernier panier de Sek Henry sur le buzzer, d'abord validé au tableau d'affichage, et qui a finalement été retiré.

On prend beaucoup trop de points

L’entraîneur de l’Élan, Eric Bartecheky, a ciblé ce troisième quart temps comme le tournant du match. "Offensivement, sur la zone on bute. On a des shoots ouverts qu'on ne met pas. Défensivement on est en retard sur le repli, et eux arrivent à mettre des shoots ouverts. Mais globalement, on a commis pas mal d'erreurs sur l'ensemble du match".

Le coach a aussi fait rentrer le joker médical, Sek Henry, arrivé après la blessure de Yannick Bokolo. L’américain a joué près de 22 minutes, et 11 points marqués. "Il a pas été en grosse réussite sur ses tirs. Mais c'est un joueur dont on a absolument besoin en ce moment, même si on aurait préféré avoir Yannick (Bokolo) à sa place." souffle Eric Bartecheky.

Alain Koffi, 21 points

De retour dans la Sarthe, dans son club formateur, Alain Koffi, désormais à l’Élan a pu prouvé à ses anciens supporters qu'il n'avait rien perdu de son adresse dans la raquette. "C'est toujours spécial de revenir ici. Mais avec l'expérience, je laisse l'affectif de côté", reconnaît Alain Koffi. Il aura été le meilleur marqueur béarnais, avec 21 points et 8 rebonds. Le meneur américain, DJ Cooper, a lui aussi encore répondu présent avec 19 points et 15 passes.

Le calendrier s'annonce chargé en octobre. Pour la 3e journée de Pro A, l’Élan Béarnais va accueillir le tenant du titre, l'Asvel, au palais des sport, à 18h30, samedi prochain.

Partager sur :