Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Proligue : Nicolas Bordier, première recrue de la JS Cherbourg Manche Handball

lundi 28 mai 2018 à 17:35 Par Pierre Coquelin et Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin

C'est la première recrue cherbourgeoise pour la saison 2018-2019. Le pivot Nicolas Bordier s'est engagé pour deux ans avec la JS Cherbourg. Le joueur de 28 ans passé par Tremblay et Saran compte apporter son expérience dans un effectif en reconstruction.

Le pivot Nicolas Bordier a connu la première division avec Saran
Le pivot Nicolas Bordier a connu la première division avec Saran © Maxppp - Pascal Proust

Cherbourg, France

Il va avoir la lourde tâche de remplacer Bastien Khermouche. Le pivot Nicolas Bordier, 28 ans, est la première recrue de la JS Cherbourg pour la saison 2018-2019. Le colosse d'un mètre 90 pour 92 kilos arrive de Saran, équipe qui a évolué en StarLigue (première division) pendant les deux dernières saisons. "J'ai vécu de belles années sportives à Saran, avec l'accession en première division. A partir du moment où le club se battait pour le maintien, j'ai senti que la situation changeait pour moi. J'ai commencé à chercher d'autres clubs, des défis. Assez rapidement, il y a eu des contacts avec Cherbourg", confie le pivot. 

Nicolas Bordier a été séduit par le public et "l'engouement autour de Cherbourg". "Il y a du potentiel. Le nouvel entraîneur m'a exposé son projet. Il y a une équipe à rebâtir : ça m'intéressait d'avoir plus de responsabilités, et faire part de mon expérience auprès des jeunes", commente l'homme aux 94 buts lors des 5 dernières saisons. Un joueur qui n'arrive pas totalement dans l'inconnu. "Je connais déjà Romain Guillard, qui est passé à Tremblay".

A Cherbourg pour "retrouver du plaisir"

Nicolas Bordier s'est déjà fixé des objectifs. "C'est sûr que j'aimerais retrouver la Starligue un jour. Mais il faut que chaque chose se fasse en son temps, ne pas se précipiter non plus. Il faut viser des objectifs peut-être un peu moindre au départ, pour les rehausser au fil de la saison". Pour faire simple : "Dans un premier temps, se maintenir le plus tôt possible : on l'a vu cette année, c'est une mission compliquée, avec de grosses équipes. Sur le plan personnel, j'espère retrouver du plaisir, une dynamique de groupe comme je l'avais à Saran. Le reste va se faire naturellement".