Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Prud'hommes : double victoire du Limoges CSP sur Giannakis

mardi 1 juillet 2014 à 12:47 Par Alexandre Chassignon et Nathalie Col, France Bleu Limousin

L'entraîneur accusait le club de l'avoir licencié sans cause réelle et lui demandait 1,5 million d'euros. Il a été débouté et c'est même lui qui devra payer le Limoges CSP. Mais Panagiotis Giannakis fait appel.

L'entraîneur Panagiotis Giannakis
L'entraîneur Panagiotis Giannakis - Photo Alexandre Chassignon - Radio France

Il demandait 1,5 million d'euros, il devra en verser 60 000. Panagiotis Giannakis a été condamné ce lundi par les prud'hommes de Limoges à payer 50 000 euros de dommages et intérêt et 10 000 euros de frais de justice au Limoges CSP. L'entraîneur contestait son licenciement pour faute grave en juin 2013.

Gianakis "scandalisé"

Lui estimait que son départ pour la sélection chinoise ne justifiait pas son renvoi, et il réclamait des indemnités. Le conseil de prud'hommes a estimé qu'il y avait bien faute grave et que la responsabilité de la rupture du contrat revenait donc à l'entraîneur grec.

Panagiotis Gioannakis fera appel. "Il est scandalisé ", affirme son avocate, jointe ce mardi après-midi par France Bleu Limousin. Maître Georgia Kouvela-Piquet, avocate aux barreaux de Paris et Athènes, n'était pas présente à l'audience pour plaider la cause du Dragon, et sa demande de report avait été rejetée.