Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Report des JO : maintenant, « on est vraiment dans l’attente », estime Olivier Lafargue (Tango Bourges Basket)

-
Par , France Bleu Berry

Les Jeux Olympiques de Tokyo n’auront pas lieu. Du moins, pas en 2020. Ce mardi, le CIO a acté le report des Jeux à 2021. Quelles sont les réactions des athlètes du Berry ? Nous avons posé la question au Tango Bourges Basket, dont une partie de l’équipe devait partir à Tokyo cet été.

Les joueuses du Tangos Bourges basket ont maîtrisé de bout en bout ce choc au sommet de ligue féminine
Les joueuses du Tangos Bourges basket ont maîtrisé de bout en bout ce choc au sommet de ligue féminine © Radio France - Sylvain ROGIE

En février dernier, c’était à domicile, au palais des sports de Bourges, que l’Equipe de France féminine de basket avait décroché son ticket pour les Jeux Olympiques de l’été au Japon. Dans le groupe, plusieurs joueuses du Tango Bourges Basket, mais aussi Olivier Lafargue, entraîneur des Tango et entraîneur adjoint des Bleues. Alors pour l’équipe berruyère, le report des Jeux est forcément un coup de tonnerre dans cette année 2020. Et pour l’instant, le flou demeure. 

"C’était une période un peu compliquée, on ne savait pas s’il fallait continuer à s’entraîner"

Olivier Lafargue, interrogé par nos confrères de franceinfo ce mardi, est soulagé que la décision soit tombée. "C’était une période un peu compliquée, on ne savait pas s’il fallait continuer à s’entraîner… Les joueuses ont besoin de se projeter vers des objectifs, et là, on ne savait pas ce que ça allait donner."

L’annonce du report des Jeux permet donc de fermer une porte, mais elle en ouvre de nombreuses autres. "Il faudra qu’on fasse le point avec Valérie Garnier [entraîneuse de l’Equipe de France, ndlr], mais surtout avec les joueuses : qu’en sera-t-il de la saison de Ligue féminine, va-t-elle reprendre ou pas ? Et la prochaine saison, quand sera-t-elle calée, sachant qu’il n’y aura pas les JO…"

"On est vraiment dans l’attente" conclut Olivier Lafargue, qui préfère ne pas se prononcer sur le bien fondé du report des Jeux. "Il y a des choses qui me dépassent", sourit-il. En tout cas, l’objectif reste le même : "exceller et finir au plus haut" lors des prochains JO. 

"Les Jeux, c'est le Graal : quelle que soit la raison, on est déçu quand on ne peut pas y participer" (Sarah Michel)

La joueuse berruyère Sarah Michel faisait elle aussi partie des Bleues censées partir à Tokyo cet été. Pour l’arrière du Tango Bourges Basket le report des Jeux est dommage, mais logique. Et la sportive, qui avait déjà participé aux JO de Rio en 2016, sait de quoi elle parle. "Les Jeux, c’est le Graal, le rêve ultime pour un sportif. Quelle que soit la raison, on est déçu quand on ne peut pas y participer. Maintenant, c’est une situation inédite et très importante. Donc on ne va pas non plus prendre de risque : si ça ne doit pas se faire, ça ne se fera pas", expliquait Sarah Michel. 

"C’est forcément décevant et frustrant pour les sportifs, qui ont prévu leur préparation depuis quatre ans en fonction de la date des jeux, et pour les organisateurs, qui mettent en place les installations et l’organisation depuis des années. Mais on n’a pas le choix."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu