Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket - Handball - Volley

Tests de grossesse illégaux au Nantes Atlantique Handball : "On est outrés", réagit Vincent Gérard

-
Par , France Bleu Loire Océan

Quelques heures après les révélations de l'Association des joueuses et joueurs professionnels de handball concernant les pratiques du Nantes Atlantique Handball, qui aurait réalisé des tests de grossesse sans le consentement de ses joueurs, son président, Vincent Gérard, se dit outré.

Vincent Gérard est le président de l'Association des joueuses et joueurs professionnels de handball.
Vincent Gérard est le président de l'Association des joueuses et joueurs professionnels de handball. © Maxppp - Jurgen Fromme

La rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre et a rapidement été confirmée par la Ligue Féminine de Handball. Le Nantes Atlantique Handball, actuel troisième du championnat, aurait réalisé des tests de grossesses sur ses joueuses en toute illégalité, selon l'Association des joueuses et joueurs professionnels de handball. Son président, Vincent Gérard, dit "avoir du mal à comprendre. Ça ne peut-pas être possible." 

Le syndicat réfléchit à des poursuites à engager

Quelques heures après le communiqué publié par le syndicat de joueurs, le médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Rio en 2016 s'exprime sur France Bleu Loire Océan. "On est outrés, confie l'actuel gardien du Paris Saint-Germain. On espère que des choses comme ça soient révolues. C'est une situation grave. On en peut pas se permettre de ne pas respecter les joueuses en tant que femmes. Elles se sentent atteintes dans leur intégrité. Elle se sentent sans doute flouées aussi. C'est une situation qui n'est pas acceptable car elle ne respecte pas le code du travail."

Pour dénoncer cette pratique, l'AJPH a adressé un courrier au club dans lequel jouent entre autre Catherine Gabriel et Camille Ayglon-Saurina ainsi qu'au médecin et a échangé avec les instances et les partenaires sociaux. "Il faut que ça rentre dans les mœurs qu'on ne peut pas avoir ce genre de pratiques, poursuit Vincent Gérard. _On se réserve le droit de voir ce qu'on va faire dans le futur_. Notre boulot c'est de défendre l’intérêt des joueuses, et je pense que c'est également celui du handball. On se doit d'avoir des pratiques saines à tous les niveaux."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu