Basket – Handball – Volley

Un Limoges CSP "sans fierté, ni honneur" sur le parquet de l'Elan Béarnais

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin lundi 16 janvier 2017 à 12:26

"Ca va être la guerre" avait prévenu JK Edwards, le capitaine Palois, ultra dominateur face à CJ Fair. Un duel à l'image du match, poids lourd contre poids plume...
"Ca va être la guerre" avait prévenu JK Edwards, le capitaine Palois, ultra dominateur face à CJ Fair. Un duel à l'image du match, poids lourd contre poids plume... © Maxppp - Quentin Top

C'est une véritable Bérézina pour le Limoges CSP. Une bataille perdue dans les grandes largeurs sur le parquet de l'Elan Béarnais dimanche soir. Une défaite de 32 points, 89 à 57. Dominés dans tous les secteurs du jeu, les Limougeauds n’ont même pas réussis à sauver l’honneur.

Le 100e classique du basket français a tourné au fiasco pour un Limoges CSP aux abonnés absent dimanche soir sur le parquet de son meilleur ennemi Béarnais. A croire que les Limougeauds ne se sont pas rendus compte de la soirée qui les attendait. Pour l'occasion, les dirigeants de Pau-Orthez avaient mis les petits plats dans les grands, en faisant revenir d'anciennes gloires. On pouvait se douter que les joueurs de l'Elan Béarnais seraient extrêmement motivés, vu le contexte. Mais ils n'ont pas eu besoin de forcer leur talent. Les Limougeauds leur ont offert un véritable match de gala.

Ousmane Camara bien seul pour défendre les couleurs du CSP !

Car si l'on a coutume de dire que pour faire un bon match, il faut être deux, ce n’était pas le cas. Et ce n'est pas la faute des Palois. Malgré toute la bonne volonté d’Ousmane Camara, le seul à véritablement s’arracher sur le parquet de l’Elan Bearnais, les limougeauds n’étaient clairement pas au niveau. Beaucoup trop mous et permissifs en défense, ils ont laissé DJ Cooper, le meneur adverse, réciter son basket. Et mettre en valeur ses coéquipiers. Au point de cumuler 11 passes décisives à la mi-temps. Avec un écart positif de 18 points pour les siens. Plus 24 à la fin du 3e quart-temps. Plus 32 à la fin du match. Le CSP n'a jamais existé et n'a rien fait pour distiller un peu de suspens.

Je suis désolé que l’on ai pas fait preuve d’honneur et de fierté

Aux yeux de l’entraîneur Duško Vujošević, ses joueurs n'ont pas fait honneur au maillot :"Nous n’étions pas au niveau que l’on devait avoir. Que ce soit individuellement ou collectivement. Je veux m’excuser auprès des supporters. Il y a des choses objectives pour l’expliquer mais cela ne doit pas être une excuse, surtout après une défaite comme celle là. Nos deux nouveaux joueurs, Bremer et James, n’ont que quelques entraînements avec nous. Il y a aussi des changements de poste pour d’autres joueurs. Mais encore une fois, ce n’est pas une excuse après une telle défaite. On a très mal défendu. Notamment sur jeu rapide et sur le pick n'roll. On a pas été bons dans les uns contre uns. Dans la défense du rebond. Je suis désolé que l’on ai pas fait preuve d’honneur et de fierté."

Et dire que Monaco se présente samedi à Beaublanc...

Une honte partagée par le capitaine Ousmane Camara :"Je veux d'abord présenter nos excuses aux supporters. Ils ont fait ce qu'ils voulaient sur le jeu de pick n'roll, ils étaient plus agressifs et plus durs que nous. C'était un clasico. Il fallait leur rentrer dedans dès le début mais on ne l'a pas fait. Il faudra se remettre dedans dès lundi pour intégrer les deux nouveaux joueurs et faire mieux lors des prochains matchs." Mais le prochain match, c’est face au leader et ogre monégasque à Beaublanc ! Il faut espérer que le nouveau pivot, Bernard James, retrouve un peu de physique. JR Bremer, lui, a montré des choses intéressantes à la mène. Ceci dit, face à la Roca Team et après une défaite aussi humiliante, ce sont tous les joueurs qui devront répondre présent, en même temps, pour ne serait-ce qu'espérer faire quelque chose.