Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "L'idéal serait une saison blanche en Jeep Élite" (Emmanuel Brochot, président de la Chorale)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Si la Ligue Nationale de Basket espère toujours terminer les saison de Jeep Élite et de Pro B, le président de la Chorale de Roanne ne souhaite pas terminer le championnat.

Emmanuel Brochot est revenu à la rescousse de la Chorale à la trêve hivernale.
Emmanuel Brochot est revenu à la rescousse de la Chorale à la trêve hivernale. - Maxppp

Plus de deux semaines que ses joueurs n'ont pas joué en match officiel. Le président de la Chorale de Roanne prend désormais clairement position. Si la Ligue Nationale de Basket espère toujours terminer ses championnats (Jeep Élite, Pro B), Emmanuel Brochot a une autre idée. Revenu aux affaires pendant la trêve de Noël avec Jean-Denys Choulet comme coach, pour une mission commando qui vise à maintenir l'équipe en première division, le président roannais plaide pour une "saison blanche" alors que son club, fraîchement remonté, est 16e et relégable.

La Chorale serait donc maintenue

"Je trouve que c'est la meilleure solution en terme d'équité économique et sportive. On arrête le championnat et on repart la saison prochaine en se basant sur le classement de la saison précédente. Les deux clubs de Pro B montent, et on fait une saison à vingt clubs." Ce qui signifierait donc que la Chorale de Roanne, comme Gravelines et Le Portel, qui sont les trois équipes relégables à l'heure actuelle, se maintiendraient en Jeep Élite. "Faisons en sorte qu'il n'y ait pas de laissé pour compte pour repartir du bon pied. Il n'existe aucun texte de loi pour cette situation. Demain, si tous les clubs sont en procès, ce sera encore plus catastrophique. Mais si tout le monde est gagnant, il n'y aura pas de raison d'aller en justice."

Entre 150.000 et 600.000 euros de perdu

Cependant, une telle décision occasionnera forcément un manque à gagner. Avec des pertes plus ou moins lourdes pour la Chorale suivant le scénario, explique Emmanuel Brochot. "Si on arrête le championnat maintenant, c'est difficile à calculer mais, soit les recettes partenaires et billetterie sont maintenues et on perd 150 à 200.000 euros, soit on rembourse au prorata nos partenaires et nos abonnés, et là, la perte sera supérieure à 600.000 euros."

Comme l'a dit le président de Strasbourg, il faudra quatre à cinq ans pour financer cette situation particulière.

"Après, on est tous logés à la même enseigne. Les comptes de la Chorale sont sains, les fonds propres positifs. Ce sera dur mais la solution est d'étaler la dette dans le temps. Comme l'a dit le président de Strasbourg, il faudra quatre à cinq ans pour financer cette situation particulière."

Un nouveau modèle à construire

A l'instar d'autres disciplines, le basket va devoir se réinventer, estime le président roannais. "Jusqu'à présent, on voulait des ligues plus raccourcies, plus professionnelles. Mais on ne peut plus raisonner comme ça. Il y aura un avant et un après cette crise. On doit reconstruire avec des forces vives en élargissant la première division pour construire le sport de haut niveau de demain." La Ligue nationale de Basket devrait décider cette semaine de la reprise ou non du championnat de Jeep Élite. Pareil pour la Pro B. En attendant, les basketteurs choraliens sont confinés chez eux depuis le 16 mars. Les basketteurs de Saint-Chamond également.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess