Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

2019: l'année Julian Alaphilippe

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Il est sans contestation l'auvergnat de l'année. Julian Alaphilippe a marqué 2019. Le coureur de Montluçon a réalisé une saison fabuleuse mais son Tour de France exceptionnel l'a propulsé au rang de nouvelle vedette populaire.

Julian Alaphilippe en jaune, le tube de l'été
Julian Alaphilippe en jaune, le tube de l'été © Radio France - Yoan Valat

Montluçon, France

La scène se passe le 14 juillet à Brioude. Le Tour de France arrive chez Romain Bardet mais c'est Julian Alaphilippe qui est en jaune. Après le podium, les interviews et le contrôle anti-dopage, il est temps pour lui de regagner son hôtel pour récupérer. Mais Julian Alaphilippe profite du moment: il fait des selfies avec les spectateurs, discute avec des amis, grimpe en rigolant sur la portière de sa voiture pour se faire ovationner par les spectateurs. Une bouffée d'air frais souffle sur le Tour.

Sauf que la saison du coureur de Montluçon ne se résume pas à cette performance pourtant fabuleuse de deux semaines en jaune. Julian Alaphilippe a remporté 12 victoires en 2019. Il a commencé en Amérique du Sud avec deux étapes du Tour de San Juan et une du Tour de Colombie avant de passer le début du printemps en Italie. Les Strade Bianche en ouverture, puis deux étapes de Tirreneo - Adriatico avant le triomphe dans Milan - San Remo. Le Bourbonnais était attendu sur ce Monument du cyclisme, il n'a pas déçu. Son printemps victorieux s'est poursuivi avec deux étapes du Tour du Pays Basque, la Flèche Wallonne et enfin une étape du Critérium du Dauphiné.

La révélation grand public au Tour de France

Un palmarès impressionnant qui faisait du coureur de l'équipe Deceuninck Quick-Step le numéro 1 mondial au classement de l'Union Internationale Cycliste (avant de terminer la saison à la deuxième place). Julian Alaphilippe était reconnu comme un très bon coureur avant le début de la saison, il est devenu un des patrons de peloton. Mais il restait encore assez peu connu du grand public, malgré un bon Tour de France 2018 (déjà deux victoire d'étape et un maillot de meilleur grimpeur). Un statut qui allait totalement changer cet été.

Julian Alaphilippe prend le maillot jaune lors de la 3eme étape qui arrive à Epernay. Il s'échappe dans les vignes et termine en solitaire pour un premier exploit. Il sera suivi d'un second cinq jours plus tard lors d'une arrivée mémorable à Saint-Etienne où il surprend les favoris pour un coup d'éclat à deux avec Thibaut Pinot. La question était alors de savoir si Julian Alaphilippe allait pouvoir conserver longtemps son maillot jaune. Il offrira une réponse pleine de panache en remportant le contre la montre de Pau, en résistant dans les Pyrénées avant de céder dans les Alpes, après 14 jours en jaune (et autant de petits lions gagnés à l'arrivée de chaque étape en tête du classement général). 

Une autre dimension

Tout cela en gardant une spontanéité naturelle qui lui vaut l'adoration du public. Julian Alaphilippe découvre la popularité qui accompagne les grands champions cyclistes. Il fait une courte tournée des critériums triomphale ce qui lui permet de se rendre compte qu'il a véritablement changé de dimension.

Julian Alaphilippe: je me suis rendu compte que le Tour a vraiment marqué les gens. 

Tout n'a pourtant pas été parfait. Le coureur de Montluçon n'a pas atteint tous ses objectifs, il n'a pas gagné Liège - Bastogne - Liège, qu'il visait pourtant, il n'a pas réussi à retrouver une forme suffisante pour être compétitif à l'automne et en particulier aux championnats du monde. Du coup, il a préféré mettre un terme à sa saison plus tôt que prévu, pour mieux préparer 2020. Quelques déceptions qui n'effacent pas l'immense saison 2019.

A 27 ans, Julian Alaphilippe est entré dans la cour des grands. Il sera désormais scruté à chaque sortie, surveillé par ses adversaires. Il a les épaules pour supporter un tel traitement, c'était d'ailleurs déjà le cas au printemps dernier, en particulier à Milan - San Remo. Reste à savoir s'il va évoluer dans sa façon de courir, passer du puncheur qu'il est à coureur de course à étape, ce qui lui permettrait de viser une victoire dans le Tour de France. Sa capacité à enchaîner les efforts chaque jour en juillet dernier lui a peut être donné des idées même s'il est difficile d'imaginer de voir ce coureur à panache se transformer en un coursier un peu plus gestionnaire de ses efforts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu