Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Annulation du Tour de Saône-et-Loire : la Fédération française de cyclisme condamne la décision du préfet

Par

La Fédération Française de Cyclisme a appris l’annulation du Tour de Saône-et-Loire à la veille de son départ. Elle juge la décision du préfet tardive, injustifiée, inappropriée et sévère.

Une arrivée sur une course cycliste - Illustration Une arrivée sur une course cycliste - Illustration
Une arrivée sur une course cycliste - Illustration © Maxppp - Alexandre MARCHI

La Fédération Française de Cyclisme a appris ce mardi comme ses organisateurs, l’annulation du Tour de Saône-et-Loire, qui devait  commencer ce mercredi 23 juin.  Elle explique dans un communiqué que cette décision extrêmement tardive a été prise par la Préfecture de Saône-et-Loire, annulant donc cette  épreuve inscrite au calendrier de la Coupe de France N1 et qui devait réunir pendant quatre jours plus de 160 coureurs et leurs équipes.  

Publicité
Logo France Bleu

Une décision inappropriée pour la Fédération Française de cyclisme

Alors que les conditions sanitaires permettent une reprise progressive de l'activité sportive, la  Fédération Française de Cyclisme regrette cette décision, dont la justification lui semble faible. Elle  considère cette décision comme inappropriée dans le contexte actuel, et particulièrement sévère à l’égard  du sport cycliste, dont le terrain de sport est la route. "C’est justement ce terrain si particulier qui lui  permet d’aller gratuitement au-devant de son public et qui mérite la mobilisation et le soutien des autorités" estime la Fédération Française de Cyclisme apporte son soutien aux organisateurs de cette compétition, déjà  organisée en 2019 par Saône-et-Loire Tour Organisation.  

Une décision tardive avec de lourdes conséquences

La décision d’annulation ayant été reçue extrêmement tardivement, alors que les coureurs et leurs  équipes étaient déjà sur place, cette dernière engendre stupeur, incompréhension et déception. Alors que  cette compétition, gratuite et populaire, aurait pu permettre au cyclisme sur route de retrouver son public,  elle offrait également pour les acteurs économiques locaux une perspective de retombées importantes,  dans un contexte de sortie de crise difficile, notamment dans le secteur du tourisme. Les conséquences de cette décision sont nombreuses, avec des pertes économiques pour les commerces et entreprises locales (plus d’une centaine de chambres étaient réservées, sans compter les repas) et des coûts de transport et d’hébergement devenues inutiles pour les nombreuses équipes engagées, rappelle la Fédération Française de Cyclisme.

Qui va payer ? 

Dans son communiqué, la FFC explique que "Bien évidemment, une grande partie de ces coûts, et de toute la logistique, sera supportée par l’organisateur". Mais au-delà de ces conséquences économiques, c’est aussi et surtout la déception pour les organisateurs et leurs équipes de bénévoles, qui vivent cette décision comme une sanction très injuste au regard des centaines d’heures de travail de ces dernières semaines pour rendre cet événement sportif possible.  

Les conséquences sportives sont également énormes pour des équipes, venues de toute la France, qui avaient fait de l’épreuve un point fort de la saison. Dans ce contexte si particulier, la Fédération Française de Cyclisme espérait de la part des services de l’Etat  une position certes ferme, mais conciliante et positive. La décision d’annuler le Tour de Saône-et-Loire est  alors difficilement compréhensible, alors même que de gros efforts ont été mis en œuvre pour répondre  aux exigences légitimes de la Préfecture en termes de sécurité, tant pour les coureurs que pour les spectateurs. Ce sont ainsi, entre autres, plus de 70 motards accrédités (dont 18 de la gendarmerie) qui  devaient être mobilisés pour assurer la sécurisation du parcours. Prenant acte de la décision, la Fédération Française de Cyclisme reste convaincue que le Tour de Saône-etLoire retrouvera son public très prochainement et apporte tout son soutien à tous les bénévoles qui ont cru  jusqu’au bout à ce beau projet.

Publicité
Logo France Bleu