Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Un Belfortain parcourt 11.870 kilomètres à vélo pour rejoindre la Mer Noire

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un Belfortain a rejoint la Mer Noire à vélo en six mois. Le cycliste a ainsi parcouru plus de 10.000 kilomètres à bord de son vélo hollandais, soit 80 kilomètres par jour. Il a traversé plus de dix pays : de la France à la Russie, en passant par la Roumanie.

Ce conducteur de bus belfortain a parcouru 80 kilomètres par jour à vélo pendant six mois.
Ce conducteur de bus belfortain a parcouru 80 kilomètres par jour à vélo pendant six mois. © Radio France - Wassilla Guittoune

Belfort, France

"Je n'ai pas l'impression d'avoir fait un exploit, c'est juste une grande promenade on va dire" explique Etienne Zabé, surpris de l'attention dont il fait l'objet. Le chauffeur de bus, après avoir pris un congé sans solde de six mois, vient pourtant de parcourir plus de dix pays à vélo en six mois, sur des routes "parfois dangereuses, très mal entretenues" et avec simplement à son bord le strict minimum rangé dans quatre sacoches à vélo. Ce Belfortain a ainsi réalisé une traversée de 11 870 kilomètres.

Douze pays traversés

Il déplie une carte de l'Europe légèrement abîmée, froissée : "Elle est un petit peu déchirée, parce que je la dépliais au moins trois ou quatre fois par jour chaque fois que je m'arrêtais boire un café, un thé, ou que les gens m'invitaient chez eux. C'était la première chose que je faisais pour me présenter moi et mon voyage". 

Sur cette carte, il nous montre le tracé de son voyage : Allemagne, Autriche, Slovénie, Croatie, Serbie, Roumanie, Moldavie, Ukraine, Russie, Géorgie, Turquie, Bulgarie.

Des rencontres partout sur le trajet

Le Belfortain est charmé par les paysages qui s'offrent à lui, fatigué par un col de 2500 mètres d'altitude dans le Caucase : "c'est deux fois le ballon d'Alsace" s'amuse-t-il. Mais il est surtout séduit par l'accueil des habitants, notamment en Russie : "Pour mon voyage, je fais du camping et je demande aux gens si je peux leur emprunter un bout de jardin. Souvent, ils m'invitent à dormir chez eux". 

Il montre alors un drapeau bleu blanc rouge, dessus beaucoup d'écritures en lettre cyrilliques : "J'avais accroché ce drapeau sur mon vélo pour montrer que j'étais Français, tout le long de la route, les gens prenaient un stylo pour écrire leurs prénoms et le village d'où ils étaient. Ce qui fait que maintenant après six mois, mon petit drapeau est rempli de signatures".

Un voyage sans encombres et médiatisé

Etienne Zabé a très vite du quitter les pistes cyclables pour réaliser son parcours. Il n'a subi aucune blessure, aucune casse sur son vélo, tout juste a t'il du "changer une chaîne". Il est maintenant très surpris de voir l'engouement qu'il suscite. Le maillon solidaire, association qui permet de réparer son vélo de manière participative, lui a consacré un article. Deux médias russes l'ont interviewé : "C'est vrai que je commence à réaliser que j'ai fait quelque chose d'exceptionnel, que très peu de personnes font".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu