Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

C'est une institution de Paris-Roubaix : Chez Françoise reçoit son pavé d'honneur

mercredi 10 avril 2019 à 3:03 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

C'est un nom de troquet qui parle aux fans et aux suiveurs de Paris-Roubaix : "Chez Françoise", à Troisvilles. C'est là que débute de manière immuable depuis 27 ans la reconnaissance de l'épreuve, cinq jours avant la course. Sa patronne a reçu ce mardi un pavé d'honneur.

Jean-François Pêcheux, ancien organisateur de Paris-Roubaix et Françoise Santerre
Jean-François Pêcheux, ancien organisateur de Paris-Roubaix et Françoise Santerre © Radio France - Stéphane Barbereau

Troisvilles, France

"Chez Françoise", c'est un bistrot du Cambrésis où le temps n'a pas de prise. Tapisserie à fleurs aux murs, vaisselle en porcelaine décorée de paysage champêtre, mobilier en chêne. Et au milieu des salles, une femme qui n'arrête pas de faire des va-et-vient au milieu de ses clients.

Chaque année, quelques jours avant Paris-Roubaix, à 9h, c'est une petite troupe d'une cinquantaine de personnes qui débarque : les organisateurs de Paris-Roubaix suivis des journalistes. Françoise Santerre, qui dirige ce bar depuis 39 ans dans ce village du Cambrésis sert alors sa spécialité : l'omelette. Ce mardi, c'était à ses convives de lui offrir leur spécialité : un pavé d'honneur. Françoise était très touchée : 

C'est émouvant, ils m'ont offert un très joli cadeau. 

Françoise Santerre émue après avoir reçu son pavé d'honneur

C'est Jean-François Pêcheux, ancien d'ASO, l'organisateur de l'épreuve, qui lui a remis symboliquement ce pavé. C'est lui qui avait trouvé cette adresse en 1992.  Françoise raconte : "il est arrivé à l'improviste pour me demander un casse-croûte. Je lui ai dit que je n'avais plus de pain alors je lui ai fait une omelette avec un peu de charcuterie et ça a été le coup de foudre"

C'est bonne franquette ici, on est comme à la maison. On sert de la charcuterie, du fromage, de l'omelette.

A 63 ans, Françoise n'est pas prête de raccrocher sa poêle : 

"Paris-Roubaix, je ne vais pas arrêter maintenant, ils comptent sur moi. Si j'arrête, c'est la catastrophe !"