Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Coronavirus – En confinement avec le cycliste normand Anthony Delaplace

Les sportifs et sportives de Normandie nous racontent leur quotidien pendant le confinement dû au coronavirus. Nouvel épisode avec le cycliste de la Manche Anthony Delaplace.

Le cycliste manchois Anthony Delaplace passe son confinement à Saint-Lô en famille
Le cycliste manchois Anthony Delaplace passe son confinement à Saint-Lô en famille © Maxppp - Thomas Brégardis

Le calendrier cycliste s’est arrêté net, après 10.000 km d'effort pour le coureur d’Arkéa-Samsic. Anthony Delaplace passe cette pause forcée en famille à Saint-Lô. 

« J’en profite pour passer du temps avec mon petit et passer du temps avec ma femme. »

« J’aime bien cuisiner aussi. Je m’accorde quelques écarts, il faut un peu de moraline ! »

Un coach en vidéo pour garder la forme

Anthony Delaplace et ses coéquipiers ont pour consigne de ne pas prendre plus d’un kilo pendant cette période de confinement. L’équipe Arkéa-Samsic a pris un coach qui envoie chaque matin aux coureurs des exercices en vidéo. 

Une année sans Tour, « j’y pense oui »

Après le report du Tour d'Italie ou l’annulation du Tour de Suisse se pose aujourd’hui la question du maintien ou non du Tour de France, la plus grande compétition cycliste du monde et de la fin de la saison cycliste. 

« Ça peut être catastrophique pour le sport professionnel. Si ça dure deux ou trois mois, les sponsors vont nous soutenir je pense. Si c’est toute la saison, ça peut être beaucoup de sponsors qui se retirent et toute la pyramide s’écroulerait ». 

Anthony Delaplace préfère rester positif et espère retrouver les routes et la compétition début juin.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu