Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'équipe cycliste Cofidis au chômage partiel

-
Par , France Bleu Nord

L'épidémie de coronavirus n'épargne aucun secteur économique. La saison cycliste est arrêtée depuis la mi-mars, les coureurs sont confinés.

L'équipe cycliste Cofidis lors du départ de Tour de France 2019, à Bruxelles
L'équipe cycliste Cofidis lors du départ de Tour de France 2019, à Bruxelles © Radio France - Stéphane Barbereau

Pour Cofidis, comme pour l'ensemble du peloton français, les vélos ont été raccrochés le 14 mars au soir, au terme d'un Paris-Nice écourté en raison de l'épidémie. Les 28 coureurs cyclistes sont confinés chez eux tout comme les 28 autres membres de l'équipe professionnelle (directeurs sportifs, mécaniciens, assistants techniques, soigneurs,...). 

Viviani en Italie, Laporte et Martin en France

Sur les 28 coureurs que compte l'équipe nordiste, 6 peuvent encore s'entraîner en extérieur : ils s'agit des Belges (Julien Vermote, Dimitri Clayes, Piet Allegaert, Kenneth Vanbilen), Danois (Jasper Hansen), Allemand (Marco Mathis). Tous les autres vivent confinés dans des pays qui ont interdit les longues sorties à vélo, notamment Elia Viviani, le sprinter champion d'Europe (qui vit à Udine, dans le Nord de l'Italie), Christophe Laporte (à Toulon) ou encore Guillaume Martin (chez ses parents en Normandie).

Le manager général de Cofidis, Cédric Vasseur a accordé une interview à France Bleu Nord pour faire le point sur la situation de l'équipe et de ses coureurs.

"Ce confinement est contre l'essence même du sport cycliste mais on doit le respecter. On essaie de limiter au maximum la perte de niveau physique. Pour l'instant, tant que la date de déconfinement n'est pas connue, il ne peut pas y avoir de remise en marche progressive. Le risque, avec des coureurs chez eux, c'est de saturer à la maison, de prendre des kilos"

Aucune consigne donnée aux coureurs pour ne pas travailler dans le vide.

Où sont les coureurs ?

Elia Viviani (le sprinter italien, champion d'Europe et recrue phare de l'intersaison) est confinée avec sa compagne dans le Nord de l'Italie, à Udine. L'autre sprinter de la formation, Christophe Laporte est chez lui dans le Var, à Toulon. C'est une saison difficile pour lui parce qu'il n'a plus participé à aucune compétition depuis le mois de janvier et sa lourde chute au Tour de San Juan, en Argentine. Guillaume Martin est confiné, en Normandie, chez ses parents".

A quand le Tour de France ?

L"'UCI travaille sur un nouveau calendrier. La difficulté, c'est qu'on risque de devoir faire rentrer 7 mois de compétition en 4 mois. Il faudra compter un mois et demi à deux mois pour prépares les coureurs à un retour en compétition, ensuite au moins 3 semaines de compétition avec de petites courses de 150 kms au début comme en début de saison, en février. C'est à ce moment qu'on pourra courrir le Tour de France."

Le huis clos, c'est contre l'histoire du Tour de France

"Le huis-clos serait la dernière des solutions, le Tour de France est une fête partagée. Si'il doit être mis en place par crainte du coronavirus, il est préférable d'annuler, ça voudrait dire qu'on n'a pas trouvé de solution et qu'il y a un risque pour les athlètes et les spectateurs". 

Quel avenir pour les équipes professionnelles ?

Si Cofidis a fait le choix du chômage partiel pour ses coureurs et tout le staff de l'équipe professionnelle, d'autres formations ont décidé, pour l'instant, de maintenir les rémunérations : c'est le cas de l'équipe belge Deceuninck-Quickstep qui compte le Nordiste Florian Sénéchal et l'ancien maillot jaune du Tour 2019 Julian Alaphilippe, confiné à son domicile d'Andorre. L'équipe Lotto-Soudal applique une baisse de salaire de 10%. Enfin, les inquiétudes sont grands concernant deux équipes cyclistes étrangères qui pourraient même nee pas pouvoir finir la saison : l'équipe polonaise CCC du Belge Greg Van Avermaet (vainqueur de Paris-Roubaix 2017) et la sud-africaine Mitchelton-Scott. Le monde cycliste qui s'inquiète aussi pour l'après. Dans un contexte de crise économique, les sponsors pourraient se faire plus rares.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess