Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Jean Castex, "cas contact" après la contamination de Christian Prudhomme, va se faire tester

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Jean Castex "va se faire à nouveau tester" ce mardi "par précaution", a annoncé Matignon. Samedi dernier, le Premier ministre a passé un long moment dans la voiture du directeur du Tour de France, qui vient d'être testé positif au coronavirus.

Jean Castex aux côtés de Christian Prudhomme sur les routes du Tour de France, lors de la 8e étape le 5 septembre 2020.
Jean Castex aux côtés de Christian Prudhomme sur les routes du Tour de France, lors de la 8e étape le 5 septembre 2020. © AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Jean Castex "va se faire à nouveau tester", a réagi Matignon auprès de franceinfo, ce mardi. Une mesure "de précaution" qui fait suite à l'annonce du test positif au coronavirus du directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. Le Premier ministre a en effet passé plusieurs heures dans la voiture du directeur de course lors de la 8e étape samedi dernier.

"Je vais m'appliquer les règles que le gouvernement a édictées", a réagi Jean Castex depuis Biscarosse (Landes). "Je m'étais fait tester pour aller sur le Tour, je portais évidemment un masque et je me suis efforcé de respecter les gestes barrières", a-t-il précisé, avant d'ajouter qu'il se sentait "parfaitement en forme" et qu'il allait "continuer à exercer la fonction de chef du gouvernement".

Un séminaire gouvernemental en "visio" ce mercredi

"Un cas contact doit s'isoler, se protéger et se tester [...]", a de son côté commenté Emmanuel Macron en déplacement à Clermont-Ferrand, "et donc le Premier ministre sera soumis à la même pratique". Jean Castex devra donc participer au séminaire gouvernemental prévu mercredi"en visio", a expliqué le président de la République, "ainsi que les éventuels autres cas contacts" au sein de son équipe.

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme doit, lui, rester à l'écart de l'épreuve pendant une semaine, mais tous les coureurs peuvent poursuivre la course. Dans l'organisation du Tour 2020, une "bulle course", à laquelle n'appartient pas le directeur du Tour, regroupe les coureurs, l'encadrement de leurs équipes et quelques officiels, soit quelque 650 personnes. Tous ont subi, comme d'autres personnes de l'organisation, un test de détection du Covid-19 à l'occasion de la journée de repos en Charente-Maritime, avant la reprise de la course.

Quatre membres d'équipes recalés

Si aucun cas positif n'a été détecté dans le peloton, quatre personnes, membres de l'encadrement de quatre équipes différentes (Cofidis, AG2R La Mondiale, Ineos, Mitchelton), ont été recalées et ont dû quitter la "bulle course". Mais aucune formation n'a présenté plus d'un cas positif, ce qui n'entraîne donc aucune exclusion collective.

En revanche, les quatre équipes, qui ont pour leaders le vainqueur sortant Egan Bernal (Ineos), l'ex-maillot jaune Adam Yates (Mitchelton) et les deux premiers Français au classement, Guillaume Martin (Cofidis) et Romain Bardet (AG2R La Mondiale), se retrouvent sous une menace directe. Un deuxième cas décelé dans leur formation dans les sept jours, si des symptômes apparaissent, et l'équipe serait exclue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess