Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre coureurs occitans sur le prochain Tour de France

-
Par , France Bleu Occitanie

A quelques jours du début du Tour de France, samedi 29 août à Nice, les équipes dévoilent leurs effectifs. Avec une grande première pour deux coureurs de la région, et une confirmation pour les deux autres.

Le peloton du Tour de France 2019, entre Albi et Toulouse.
Le peloton du Tour de France 2019, entre Albi et Toulouse. © Maxppp - YOAN VALAT

Un peu comme les quatre mousquetaires, il y aura quatre coureurs occitans, dans le peloton du Tour de France 2020. Les différentes équipes publient leurs sélections, avant le grand départ de Nice, samedi. Dans les rangs régionaux : deux Toulousains, un Commingeois et un Tarnais.

Pavel Sivakov

Le Franco-Russe de 23 ans, qui a grandi dans le Comminges, va enfin pouvoir montrer son talent sur les routes du Tour. Il fait partie de l'équipe Ineos-Grenadiers, aux côtés d'Egan Bernal, le vainqueur 2019. Sivakov s'est montré très en forme sur la Route d'Occitanie, et sur le critérium du Dauphiné, où il a mené une longue échappée lors de la dernière étape. Le jeune homme a débuté le cyclisme au club de Saint-Gaudens. Vainqueur de la Ronde de l'Isard 2017, il pourrait être très précieux pour son équipe dans les Pyrénées, notamment pour l'étape Cazères-Loudenvielle. Les coureurs passeront à une poignée de kilomètres de Soueich, le village où sa famille s'est installée quand il était enfant.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quentin Pacher

Après six ans de professionnalisme, le Toulousain va découvrir la Grande Boucle. Le puncheur de 28 ans a musclé sa préparation, juste après le déconfinement, en traversant les Pyrénées d'est en ouest fin juin. Un périple de Banyuls-sur-Mer à Hendaye, en quatre étapes. 700 kilomètres et 17.000 mètres de dénivelé au total ! Quentin Pacher accompagnera en montagne Pierre Rolland, le leader de B&B Hotels Vital Concept, mais il tentera aussi sa chance dans des échappées. Au sein de l'équipe bretonne Quentin Pacher pourra profiter des bons conseils du manager : le Tarn-et-Garonnais Didier Rous.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lilian Calmejane 

Le Tarnais sera le leader de l'équipe Total Direct Energie, pour son quatrième Tour de France. Le coureur de 27 ans, qui a annoncé son départ pour AG2R-Citroën la saison prochaine, aura à coeur de briller avec son équipe actuelle. Remis difficilement de deux chutes sur la Route d'Occitanie (dont il a terminé cependant meilleur grimpeur), puis sur le Tour de Limousin, il espère cependant être en bonne condition pour la Grande Boucle. Avec comme objectif, au moins gagner une étape, comme aux Rousses en 2017.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Anthony Perez 

Troisième Tour de France pour le Toulousain, avec l'équipe Cofidis. Le grimpeur avait raconté à France Bleu Occitanie en avril dernier combien il était "soulagé" que la plus grande course du monde puisse avoir lieu en septembre, malgré le coronavirus. A 29 ans, Perez avait bien débuté la saison en remportant la première étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var, en février dernier, avant la crise sanitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les absents

- Alexandre Geniez, ne participera pas au Tour de France cette année. L'Aveyronnais d'AG2R-La Mondiale, âgé de 32 ans, sera sur le Tour du Poitou-Charentes, avant de peut-être prendre le départ plus tard du Tour d'Italie ou du Tour d'Espagne.

- Bruno Armirail, le Bigourdan du peloton, devrait lui participer à la Vuelta au mois d'octobre. Excellent rouleur, le natif de Bagnères-de-Bigorre (26 ans) vient de terminer troisième du dernier championnat de France du contre-la-montre, derrière Rémy Cavagna et le Tarnais Benjamin Thomas. A la place du Tour de France, il sera sur le Tour du Poitou-Charentes, fin août, sous les couleurs de Groupama-FDJ.

- Benjamin Thomas sera lui aussi sur le Tour du Poitou-Charentes, aux côtés d'Armirail. Le Tarnais, qui vient de céder son titre de champion de France du contre-la-montre à Rémy Cavagna, avait repris la compétition début août sur le Tour de Pologne, avant d'enchaîner avec le Tour de Lombardie et le Tour du Limousin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess