Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Criterium de Dijon : la course entre pro et amis

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le critérium d’après-tour du SCO Dijon rassemble coureurs amateurs et professionnels; pas de tête d'affiche cette année. Julien Bernard (30° du Tour de France) a retrouvé ses amis d'entrainement pour partager la tradition et l'engouement populaire.

Le critérium de Dijon 2019
Le critérium de Dijon 2019 - Philippe Paupert

Dijon, France

Le Criterium d’après-tour se courrait jeudi soir entre la place Wilson et le parc de la Colombière à Dijon. Cycliste amateurs et professionnels se retrouvaient sur ce circuit pour cette course organisée par le club cycliste de de Dijon, le SCO.  Le vainqueur de l'an passé, Julian Alaphilippe n'était pas au départ. D'autres professionnels étaient dans le peloton de Dijon. notamment le régional de l'étape, Julien Bernard, 30° du tour de France avec l'équipe Trek Segafredo. 

Se changer au cul de la voiture et pédaler avec des amis

Julien Bernard défend ces critériums d’après tour, il défend aussi les leaders qui ne participent pas aux critérium : "les leaders sont concentrés sur le tour de France pendant toute l'année. Après la pression du tour de France, ils veulent retrouver leurs famille".  Julien Bernard confiait avant le départ qu'il ne vise pas le podium. L'essentiel est de "rouler avec les copains du SCO ; je m’entraîne toute l'année avec eux. Ce sont des amis et ça me fait super plaisir - peut-être encore davantage qu'eux - de participer à ce critérium de Dijon". Autre pro  à Dijon, Adrien Petit (Total Direct Energie) apprécie toujours l'ambiance de ces critériums : "ce sont des moment chaleureux. On retrouve le souvenir des années amateurs pour se changer au cul de la voiture, venir avec sa femme".  Un jeune coureur Matthieu Bouregois (CR4C Roanne) n'a pas le même regard sur la course car il observe les professionnels  "pour apprendre comment se placer, quand récupérer dans le peloton et l'appliquer ensuite dans les courses élite ou amateur à niveau inférieur".

Julien bernard (SCO Dijon - Trek Segafredo) au criterium de Dijon - Radio France
Julien bernard (SCO Dijon - Trek Segafredo) au criterium de Dijon © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu