Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Le Critérium du Dauphiné 2018

VIDÉO - Critérium du Dauphiné 2018 : "On compte beaucoup sur Romain Bardet" estime Bernard Thévenet

jeudi 31 mai 2018 à 20:15 Par Xavier Demagny et Nicolas Crozel, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

La 70e édition du Critérium du Dauphiné débute dimanche. À cette occasion, l'ambassadeur de la course, ancien coureur cycliste et double vainqueur du Tour de France Bernard Thévenet nous a confié son sentiment sur cette saison.

Bernard Thévenet, ambassadeur du Critérium, dans le studio de France Bleu.
Bernard Thévenet, ambassadeur du Critérium, dans le studio de France Bleu. © Radio France - Xavier Demagny

Rhône-Alpes, France

"On compte beaucoup sur Romain Bardet" estime Bernard Thévenet, ambassadeur du Critérium du Dauphiné 2018. Pour cette 70e édition qui ira de Valence jusqu'en Haute-Savoie, on espère évidemment une victoire du français de l'équipe AG2R, mais il n'est pas le seul explique l'ancien coureur cycliste et double vainqueur du Tour de France  (1975, 1977) : "Sept ou huit coureurs peuvent l'emporter". 

Il y aura du beau monde ! On compte beaucoup sur Romain Bardet, mais il y aura aussi Nibali qui vient je pense pour faire une bonne performance en prévision du Tour. Il y aura le jeune espoir Soler, qui a remporté le Paris-Nice. Daniel Martin, aussi, qui aurait fait un très bon résultat dans le Tour de France l'an dernier s'il n'était pas tombé dans la descente du relais du Chat. Il y a également Garen Thomas, sept ou huit coureurs sont favoris et peuvent l'emporter. 

  • Côté Français, il y a Bardet mais aussi Barguil, Alaphilippe qui peuvent gagner au moins une étape ? 

Oui, Alaphilippe a une bonne chance de pouvoir remporter une étape ainsi que Warren Barguil. Avec son équipe, ils ont besoin d'un succès et vont tout faire pour l'obtenir. 

"Sept ou huit coureurs sont favoris et peuvent l'emporter." - Bernard Thévenet 

  • Et puis vous le disiez, il y a Romain Bardet, deuxième puis troisième du Tour. Ce serait chouette quand même, un Français qui remporte le Dauphiné ?

Ca donnerait en tout cas de bons espoirs pour le Tour de France. Il n'y a pas beaucoup de contre-la-montre dans ce Critérium, celui de Valence qui fait 6,5 km, celui par équipe dans lequel il perdra peut-être un peu de temps mais pas beaucoup finalement. 

  • Et puis il est bien épaulé avec AG2R : Vuillermoz, Gallopin... !

Exactement, il a une très bonne équipe autour de lui. Beaucoup des coureurs présents sur le Critérium seront présents sur le Tour de France donc ce n'est pas une répétition mais une arme de guerre pour l'équipe AG2R qui joue en plus pas mal à domicile, on va passer trois jours dans les Alpes, pas loin de chez eux. 

  • Parlons à present du parcours : ça démarre par ce prologue à Valence, il y a la plaine, classique en début de semaine, mais quand même un contre-la-montre par équipes mercredi ! 

Oui, c'est notre façon de remercier les équipes qui viennent sur le Critérium. Ça leur permet de faire un par équipes, de la même distance que celui du Tour de France et vous savez que c'est très compliqué de préparer une équipe sur route ouverte, donc ils bénéficient des conditions de course, ce qui peut leur permettre de voir ce qu’il faut changer ou maintenir dans la perspective du Tour. Il fait 35 kilomètres. 

"Le maillot de leader le samedi n'est pas un gage de victoire !" - Bernard Thévenet

  • Pour le final, ça va partir de Grenoble vendredi et ensuite trois jours de montagne. Pour l'étape de vendredi, Grenoble-Valmorel, l'arrivée c'est déjà quelque chose !

Oui c'est une étape qui n'est pas finalement pas très difficile à part l'arrivée à Valmorel, mais qui survient après une autre étape de montagne. La veille il y aura eu l'arrivée au stade de neige à Lans-en-Vercors avec la montée du col du Mont-Noir. C'est d'ailleurs un col inédit, il y a encore jamais eu de course professionnelle là. Cette montée vient en prévision de deux autres étapes de montagne, et il faudra donc se mettre à fond pour creuser les écarts. 

  • Samedi, c'est carrément une étape calquée sur le Tour de France (Frontenex-La Rosière) ! 

Oui, on aime bien parfois offrir la même étape que dans le Tour. C'est une étape courte, mais compliquée, avec un autre col inédit, le col des Prés. Ça permettra aux équipes et aux principaux favoris de voir ce qu'est ce col dans les conditions courses. Parce qu'on peut le monter à l'entrainement, ce n'est pas la même chose... 

  • Et la dernière étape, elle, est encore une fois une "vraie" étape... 

Oui ! Les deux dernières années, les leaders ont changé le dernier jour. Dans une arrivée à Saint-Gervais-Mont-Blanc, il peut y avoir encore des changements. On se souvient là de la victoire de Bardet dans le Tour de France. Il y avait eu un rapproché de l'équipe Froome dans cette étape. Le maillot de leader le samedi n'est pas un gage de victoire !

En savoir plus

- Notre dossier sur le Critérium du Dauphiné 2018