Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Critérium du Dauphiné 2020

Critérium du Dauphiné : quand la grêle s'abat sur les coureurs

Les images diffusées par plusieurs équipes à l'issue de la 2e étape du Critérium du Dauphiné de ce jeudi sont impressionnantes. Le gros du peloton a essuyé une violente averse de grêle.

Les dos lacérés par la grêle pour Tim Declercq et Maxime Chevalier
Les dos lacérés par la grêle pour Tim Declercq et Maxime Chevalier - captures écrans instagram et twitter de @tim_declercq et @BBHotels_VC

Les images diffusées par plusieurs équipes à l'issue de la 2e étape du Critérium du Dauphiné de ce jeudi entre Vienne et le col de Porte sont impressionnantes. Si les premiers arrivés après le vainqueur Primoz Roglic puis Thibaut Pinot ont eu droit à la pluie, le gros du peloton a essuyé une violente averse de grêle.

Plusieurs photos ont été diffusées par les coureurs ou leurs équipes sur les réseaux sociaux à l'issue de la course. On y voit les dos de certains cyclistes durement touchés, comme Tim Declercq de la Deceuninck-QuickStep (sur Instagram) ou encore Maxime Chevalier de l'équipe B&B Hotels Vital Concept (sur Twitter). Ici on n'hésite pas à parler d'une "attaque de grêlons" ! Le coureur reconnaît ce vendredi matin que c'était "le kilomètre le plus long de -sa-vie".

Quelques heures après, Tim Declercq publiait un autre cliché plus rassurant où on voyait s'effacer (doucement) les marques dans son dos.

"Je n'ai jamais vu ça, ça faisait super mal !", dit le coureur Mathieu Burgaudeau de la Team Total Direct Energie.

Les coureurs de l'Israël Start-Up Nation parlent eux de "film d'horreur". Certains cyclistes ont été obligés de s'abriter sous les arbres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess