Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Transfert Cyclisme - Pierre Rolland : "j'ai envie de retrouver un truc plus simple, plus convivial, plus familial"

jeudi 9 août 2018 à 18:24 Par Eric Normand, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Orléans

L'équipe Vital Concept Cycling Club a officialisé ce jeudi l'arrivée de Pierre Rolland en 2019. Le coureur orléanais de 31 ans a choisi de rejoindre une toute jeune équipe française professionnelle, basée en Bretagne. Il répond aux questions de France Bleu Orléans sur ses motivations et ses choix.

Pierre Rolland va retrouver une équipe 100% française
Pierre Rolland va retrouver une équipe 100% française © Maxppp - Stéphane Geufroi

Orléans, France

Pierre Rolland rejoint Vital Concept pour les deux prochaines saisons. Le coureur orléanais qui évolue actuellement chez EF Education First-Drapac, va retrouver une équipe française. A 31 ans, l'ancien 4e du  Tour d'Italie en 2014, vainqueur de deux étapes sur le Tour de France, s'est engagé avec la formation basée en Bretagne et dirigée par Jérôme Pineau.

Pourquoi avoir signé avec l'équipe Vital Concept Cycling ? 

Le projet m'a beaucoup séduit, je pense que cela va être une belle aventure et j'ai vraiment hâte qu'elle commence. C'était une évidence pour moi, le projet me faisait très envie, c'était celui qui m’excitait le plus. Je vais avoir plusieurs rôles. Un rôle de capitaine tout d'abord. Maintenant j'ai une grande expérience des courses, j'ai participé à 9 tours de France, 2 Giro et 3 Vuelta. J'ai eu de belles victoires, de grandes réussites mais aussi des échecs, j'ai connu des chutes, je sais comment gérer les moments difficiles et c'est toute cette expérience que je vais pouvoir partager avec ma nouvelle équipe, notamment en montagne. Et la deuxième mission que l'on va me confier, c'est de tisser des liens entre tous les coureurs et les directeurs sportifs pour que la mayonnaise prenne.

Le fait que cela soit une équipe 100% française, cela a-t-il pesé dans votre décision ? 

Oui, c'est vrai. J'ai vécu de bons moments pendant trois ans avec l'équipe américaine mais la barrière de la langue, le fait d'être dans une équipe où il y avait un gros turn-over, avec une équipe remanié à plus de la moitié chaque année, on n'a pas le temps de tisser des liens d'amitié. Du coup, j'ai envie de retrouver un truc plus simple, plus convivial, plus familial. Ce sera également moins compliqué pour ma communication. 

On a pu lire une ancienne interview de Jérome Pineau, dans laquelle il disait qu'il souhaitait vous faire venir mais que vous étiez trop cher pour son équipe ! 

(rire) Il m'avait déjà contacté l'année dernière. J'étais en discussion. L'argent, c'est toujours le nerf de la guerre! Non franchement, c'est mon agent qui gère cela. Moi, j'avais envie de signer, je m'occupe du sportif et je le répète, le projet me plaisait vraiment. En plus, je rejoins mon grand ami Cyril Gautier avec qui j'ai couru pendant 7 saisons chez Europcar. Le cyclisme, c'est mieux de le faire avec des gens qu'on aime alors je n'ai pas hésité bien longtemps avant de signer.

Avec l'équipe Vital Concept Cycling, vous n'êtes pas sûr de participer au tour de France, cela vous a-t-il fait douter  ? 

Forcément, c'est quelque chose qui m'a fait réfléchir. Mais de toute façon, on n'est jamais certain de faire le tour de France. Ce n'est jamais acquis d'avance, ce n'est jamais une évidence. Il faudra qu'on se batte pour aller chercher des invitations. J'espère juste que les invitations pour le tour notamment, et les autres grandes courses, ne seront pas distribuées avant que la saison commence, comme cela a été le cas cette année.