Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Cyclisme : Arnaud Démare prolonge jusqu'en 2020 chez la Groupama Française Des Jeux

lundi 23 juillet 2018 à 15:49 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

En plein Tour de France, le cycliste Picard Arnaud Démare annonce qu'il prolonge son contrat avec l'équipe Groupama Française Des Jeux. Le Beauvaisien est désormais lié avec la formation jusqu'à la fin de l'année 2020.

Arnaud Démare (à gauche) en plein sprint à l'arrivée de la treizième étape du Tour de France à Valence
Arnaud Démare (à gauche) en plein sprint à l'arrivée de la treizième étape du Tour de France à Valence © Maxppp - Alexandre MARCHI

Beauvais, France

La Groupama Française Des Jeux a profité de la seconde journée de repos sur le Tour de France pour annoncer la prolongation de contrat d'Arnaud Démare. Le sprinteur Picard est désormais lié avec sa formation jusqu'à la fin de l'année 2020. Le contrat du Beauvaisien de 26 ans arrivait à son terme à la fin de cette saison. Il rempile donc pour deux nouveaux exercices. 

"L'aventure continue", s'est enthousiasmé Arnaud Démare sur son compte Twitter. Il en a aussi profité pour afficher ses ambitions sur cette édition du Tour de France, lui qui n'a toujours pas gagné d'étape mais qui a, contrairement à l'an dernier et à d'autres sprinteurs, su résister pour l'instant aux terribles pentes des étapes de montagne.

Il reste encore au moins deux possibilités à Arnaud Démare pour s'illustrer. L'arrivée à Pau est en effet promise à un sprint tout comme l'ultime étape sur les Champs-Élysées à Paris. En attendant, le Picard devra résister aux ascensions pyrénéennes.