Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Cyclisme : et maintenant Julian Alaphilippe gagne même au sprint

Julian Alaphilippe a remporté ce lundi la 6eme étape de Tirreno - Adriatico. Le coureur de Montluçon s'est imposé au sprint, un domaine où on ne l'attendait pas vraiment.

Julian Alaphilippe, version sprinteur
Julian Alaphilippe, version sprinteur © Maxppp - DARIO BELINGHERI

Auvergne, France

Il devait accompagner son sprinteur, Elia Viviani. L'objectif était déjà largement atteint pour Julian Alaphilippe dans ce Tirreno - Adriatico, la course entre les deux mers, avec une victoire dans la deuxième étape. D'autant plus que l'arrivée de cette sixième et avant dernière étape avait lieu sur un léger faux plat, pas sur un raidar comme l'auvergnat les affectionne.

Sauf que Viviani ne se sentait pas dans un bon jour. Il a proposé à Alaphilippe de disputer le sprint à sa place et a même dû insister pour le forcer à jouer sa carte personnelle. Et comme le coureur de Montluçon est dans une forme étincelante, il a réglé tout le monde sur la ligne, notamment Peter Sagan. Un succès qui ne changera rien au classement général, il reste une étape à disputer mardi, un contre la montre de 10 kilomètres. Alaphilippe est cinquième, à 2'24" du leader, l'anglais Adam Yates. Même s'il a promis de faire le contre la montre à fond, le podium est trop loin. 

Pas grave pour un Alaphilippe en pleine campagne d'Italie victorieuse. Avec sa victoire dans les Stradde Bianche, il en est à trois victoires en dix jours (et 30 victoires en professionnel). Et ce n'est peut être pas terminé. Il sera l'un des grands favoris de Milan - San Remo samedi prochain. La "Primavera", la course du printemps, est l'un des monuments du cyclisme, mais aussi une course très dure car très longue, 291 kilomètres, la plus longue de la saison.