Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Cyclisme : l’Albigeois Lilian Calmejane se lance ce week-end dans une saison plus qu’importante

samedi 2 février 2019 à 20:01 Par Sandrine Morin, France Bleu Occitanie

Le coureur de Direct Énergie reprend la course ce dimanche lors de la Marseillaise. Une saison pour laquelle Lilian Calmejane affiche ses ambitions. Et le point d’orgue sera sans doute le Tour de France qui va faire étape trois jours sur ses terres tarnaises.

Le coureur d'Albi commence ce dimanche 3 février sa saison à Marseille.
Le coureur d'Albi commence ce dimanche 3 février sa saison à Marseille. © Radio France - SM

C’est la rentrée des classes en ce moment pour les coureurs cyclistes. Après quelques mois de repos, les pros retrouvent tous en ce moment les dossards. En France, la première grosse course, c’est ce week-end : la Marseillaise. Au départ l’albigeois Lilian Calmejane. Le Tarnais qui fait partie des espoirs du cyclisme Français était arrivé troisième de cette course l’an passé. 

Hâte de remettre un dossard 

Et c’est parce qu’il sait qu’il a toutes ses chances, qu’il y fait sa rentrée. "C’est une course que j’effectue chaque année en guise de reprise. Je sens que les jambes sont déjà très bonnes mais il y a toujours des incertitudes, un doute qui plane. Donc j’ai hâte de remettre un dossard et de commencer la compétition. Les deux dernières années je suis arrivé sur le podium. C’est une course que je connais par cœur. C’est un profil pas vraiment montagneux mais très escarpé. À moi de tirer l’équipe par le haut.

Une saison cycliste ne se résume pas au Tour de France 

Une année en tout cas très importante pour le Tarnais, notamment parce que le Tour cette année passera trois jours à Albi, chez lui.  Mais Lilian Calmejane semble vouloir conjurer le sort et surtout ne pas trop parler de la grande boucle  "C’est la course la plus mise en lumière. La course la plus dure, la plus merveilleuse… la plus tout ce que vous voulez ! Mais une saison cycliste ne se résume pas au Tour de France. _Il y a 60 autres jours de courses où il faut faire des résultats et briller_.

Les autres courses alors ! Le Tarnais attend beaucoup de sa participation à la Marseillaise et il a d’autres objectifs ambitieux.  "Mi-mars, il y a le Paris–Nice qui me réussit pas mal. Et puis, il y a la découverte de nouvelles grandes courses : Milan-San Remo où l’équipe Direct Énergie a la chance d’être invitée, le _Tour des Flandres_. Ce sont des courses où je vais aller avec les crocs. C’est le top top du niveau mondial."

"Trois jours à Albi : un privilège" 

Et puis, il y revient malgré tout, malgré lui.  Le Tour de France où il a remporté une étape il y a deux ans et qui cette année passera chez lui. "Il est trois jours à Albi. C’est un privilège. _C’est aussi un tour très bien dessiné pour des profils baroudeurs et grimpeurs_. C’est très très alléchant."

Lilian Calmejane se sent en forme et affûté avant cette saison 2019 donc forcément très importante pour le coureur de 26 ans.