Cyclisme

Cyclisme : le Haut-Saônois Thibaut Pinot met un terme à sa saison

Par Hajera Mohammad et Dimitri Imbert, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon vendredi 2 septembre 2016 à 7:54

Thibaut Pinot, sur le Tour de France 2016
Thibaut Pinot, sur le Tour de France 2016 © Maxppp -

Le coureur de l'équipe FDJ l'a annoncé ce jeudi 1er septembre. Il a décidé de mettre un terme à sa saison 2016. Thibaut Pinot n'a pas réussi à se remettre depuis son abandon sur le Tour de France en juillet dernier.

Le cycliste de 26 ans, originaire de Mélisey en Haute-Saône, a reconnu ce jeudi, face à la presse, qu'il avait beaucoup de mal à regagner sa forme. "Depuis mon abandon du Tour de France, une fatigue persistante due à un virus m'a retardé dans la préparation du dernier mois de compétition"  explique Thibaut Pinot. Il n'avait plus pédalé dans une course officielle depuis le 15 juillet dernier et son forfait lors de la 13e étape du Tour, sur le contre-la-montre de l'Ardèche. La saison 2016 se termine officiellement en octobre, pour le grimpeur franc-comtois, ce sera plus tôt.

J'en profite pour me ressourcer au maximum" - Thibaut Pinot

Le champion de France en titre de contre-la-montre avait pourtant signé l'une de ses meilleures saisons jusqu'à la Grande Boucle, en arrivant quatrième du Tour du Pays Basque et deuxième sur celui de Romandie. Mais depuis le Tour de France, il n'y arrive plus. Après son forfait, il avait renoncé dans la foulée aux Jeux Olympiques de Rio, en évoquant déjà cet état de fatigue, d'épuisement. "Je préfère mettre un terme à ma saison 2016 et j'en profite pour me ressourcer un maximum"  affirme le coureur de la FDJ. Thibaut Pinot motivé pour "préparer au mieux la saison prochaine."

Le meilleur et le pire en 2016

Quand il regarde dans le rétroviseur de cette année 2016, Thibaut Pinot peut donc se consoler avec un début de saison de rêve : quatrième du Tour du Pays Basque il a ensuite terminé deuxième du Tour de Romandie avec un coup d'éclat une victoire la première à ce niveau sur le chrono de l'épreuve. Dans la foulée il enlève l'étape reine du Dauphiné et s'impose aussi sans trembler lors du Critérium international.

Ces progrès sur le contre la montre se concrétisent aussi chez lui en Haute Saône avec ce maillot de champion de France décroché en juin à Vesoul. Ce qui lui promet aujourd'hui de belles choses à venir dès l'année prochaine sur le Tour de France. "Une saison qui s'annonce excitante" comme il le dit lui même alors que cette fin de saison ne l'était pas forcément :  taillé pour les sprinteurs le mondial au Qatar n'était pas pour lui. Les championnats d'Europe à Plumelec et la côte de Cadoudal le 18 septembre l'étaient sans doute un peu plus. C'est donc à la télé que notre haut-saônois les regardera tout comme le Tour de Lombardie le 1er octobre dont il avait pris une belle 3ème place l'an dernier.