Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Les cyclistes bas-normands sur Paris-Roubaix : entre découverte et expérience

samedi 13 avril 2019 à 16:49 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Deux coureurs de l'ancienne Basse-Normandie seront au départ du 117eme Paris-Roubaix ce dimanche matin à Compiègne. Ce sera une première pour l'Argentanais Jérémy Leveau. L'aiglon Alexandre Pichot lui y participera pour la onzième fois.

Le Normand Jérémy Leveau s'attaque à son premier Paris-Roubaix c edimanche
Le Normand Jérémy Leveau s'attaque à son premier Paris-Roubaix c edimanche © Maxppp - Eddy LEMAISTRE

Caen, France

La Normandie sera représentée par cinq coureurs ce dimanche lors du 117eme Paris-Roubaix. Aux côtés des ex-Haut-Normands Alexis Gougeard, Julien Duval et Damien Touzé, deux cyclistes de l'ancienne Basse-Normandie auront des attentes différentes de la course.

Le plus expérimenté est indéniablement Alexandre Pichot. A 36 ans, l'Aiglon participe à son onzième Paris-Roubaix.

"Il m'est tout arrivé. Je suis parfois arrivé pas loin devant pour la gagne, il m'est arrivé des chutes, des crevaisons... enfin tout ce qui peut arriver. La seule chose qui ne me soit pas arrivé en onze participations c'est de courir sous la pluie.  

Mais c'est tellement dur qu'on a pas besoin de rajouter la pluie."

Engagé sous les couleurs de Total Direct energie, Alexandre Pichot apportera son expérience pour aider ses leaders à se placer. " Cela m'est arrivé de la faire en tant que leader dans l'équipe. Cette année je vais plutôt faire Paris-Roubaix dans un rôle de coéquipier parce que, comme on dit, je commence à prendre un petit peu de bouteille quand même dans l'équipe.

La seule chose qui ne me soit pas arrivé en onze participations c'est de courir sous la pluie. Alexandre Pichot

J'ai beaucoup d'expérience dans cette course. Je vais devoir protéger un de mes leaders parce que je pense qu'on va partir avec Adrien Petit et Damien Gaudin en leader. Il faudra que je les protège du vent, les remonter. Dans les secteurs c'est toujours difficile et à l'étroit. Il faut toujours avoir un équipier à ses côtés quand on est leader et ce sera mon rôle."

A bientôt 27 ans (il les aura ce mercredi), Jérémy Leveau va participer à son premier Paris-Roubaix chez les Pros sous les couleurs de Delko Marseille Provence. Le natif d'Argentan qui a découvert le vélo à Nonant-le-Pin puis avec le club de Lisieux attend le départ avec impatience.

Je vais essayer de me montrer et je serais très fier dimanche soir si j'ai terminé mon premier Paris-Roubaix. Jérémy Leveau

"C'est une course que je regarde depuis que je suis tout petit à la télé. Tout le monde connaît Paris-Roubaix, c'est une course mythique. C'est la classique de l'année avec vingt-neuf secteurs pavés. C'est une course totalement à part. Faut avoir de la chance, de la réussite, faut être très fort. Et puis les pavés, c'est très particulier. Il faut être très puissant et avoir une bonne technique. C'est ça qui fait que c'est une course à part."

Ce dimanche, son père Daniel Leveau qui a également été professionnel viendra l'encourager sur "l'enfer du Nord". Et ce n'est pas parce qu'il s'agira de son premier Paris-Roubaix qu'il n'aura pas d'ambition.

"Normalement j'aurais pour mission d'essayer de prendre l'échappée. Elle est maintenant très dure à prendre parce que tout le monde sait qu'il y a souvent un ou deux coureurs de l'échappée qui résiste dans le final et qui vont très loin. Je vais essayer de me montrer et je serais très fier dimanche soir si j'ai terminé mon premier Paris-Roubaix."