Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Cyclisme : Romain Bardet fin prêt pour le championnat du monde

samedi 29 septembre 2018 à 13:33 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est le grand jour pour Romain Bardet : le cycliste altiligérien sera au départ ce dimanche matin de la course en ligne aux championnats du monde d'Innsbruck en Autriche.

Romain Bardet à l'entrainement sur les hauteurs autrichiennes
Romain Bardet à l'entrainement sur les hauteurs autrichiennes © Radio France - Fanny Lechevestrier

Haute-Loire, France

Le coureur de l'équipe Ag2r La Mondiale ne cache son excitation et ses ambitions sur un parcours exigeant, a priori dévolu aux coureurs de son genre, c'est à dire aux grimpeurs. L'autre Auvergnat des Bleus, Julian Alaphilippe, fait lui aussi partie des favoris pour devenir le premier Français à décrocher le maillot arc en ciel depuis Laurent Brochard en 1997.   

Dernier objectif de la saison

Romain Bardet s'est préparé pour jouer un rôle majeur dans cette course en ligne, en avalant du dénivelé ces dernières semaines, en emmagasinant de la confiance aussi avec une 2e place au tour de Toscane. Il s'agit pour lui d'être capable de répéter les efforts sur un parcours extrêmement exigeant, peut être l'un des plus difficile de l'histoire de cette compétition. 265km au total avec six tours de 23,9km et un plus long de 31km, pour 5000m d'ascension.  Un profil de course totalement différent des années précédentes qui pouvaient faire la part belle aux sprinteurs et qui a permis à Peter Sagan de remporter les 3 derniers maillots arc en ciel. 

Il l'a dit Romain Bardet sur France Bleu ces dernières semaines, pour lui la priorité c'est qu'un Français s'impose. Alors en se préparant aussi finement, le Brivadois s'est donné les moyens d'apporter sa pierre à l'édifice du groupe tricolore, et pourquoi de profiter de sa bonne forme pour décrocher ce titre de champion du monde.

Romain Bardet : "Il faut qu'on soit bon individuellement mais surtout bons collectivement. On connait la concurrence, c'est sans doute la course d'un jour la plus relevée de l'année. Il faut donc aborder cet événement avec beaucoup d'humilité. Ce sera un échec si on n'arrive pas collectivement à travailler et à donner le meilleur de nous même. Si nous somme battus par plus fort, ce sera la course, le sport et il n'y aura aucun regret à avoir. Je me suis fait plaisir à préparer ce championnat du monde, je me régale à vivre au quotidien avec l'équipe de France. J'espère que l'entrainement va payer parce que je suis attelé à trouver des pourcentages similaires pour bien préparer l'événement. Mon coup de pédale était meilleur qu'en aout. Il était bon ce vendredi, espérons qu'il soit encore meilleur dimanche !"

Romain Bardet avant le championnat du monde