Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Cyclocross de Flamanville : répétition générale avant les championnats de France

Un an avant d'accueillir les championnats de France en janvier 2020, le parc du château de Flamanville reçoit la finale de la Coupe de France de cyclocross les 29 et 30 décembre. Un week-end qui réunit plus de 500 coureurs, dont le gratin de la discipline pour la course élites hommes dimanche.

C'est la quatrième fois que Flamanville accueille la finale de la Coupe de France de cyclocross
C'est la quatrième fois que Flamanville accueille la finale de la Coupe de France de cyclocross © Radio France - Pierre Coquelin

Flamanville, France

Flamanville vit au rythme du cyclocross pour ce dernier week-end de l'année 2018. C'est la douzième édition du cyclocross dans le parc du château. Pour la quatrième fois,  la commune manchoise organise la finale de la Coupe de France. 520 coureurs sont en lice ce week-end, avec notamment la course élites hommes dimanche à 15h15.

Circuit plus musclé

Le comité d'organisation s'est mis en configuration "championnats de France", épreuve que Flamanville accueillera en janvier 2020. "On s'est fixé un cahier des charges pour essayer d'y coller un maximum, un an avant", explique Stéphane Leclerc, en charge de la communication. Balisage, installation des 800 barrières, etc. Depuis début novembre, les bénévoles travaillent d'arrache-pied : ils seront 200 ce week-end pour assurer le bon fonctionnement de l'épreuve. 

Le circuit s'étend sur 3170 mètres et 40 mètres de dénivelé (370m de route, 550m de chemin stabilisé, 1900m d’herbe et 350m de sous-bois). Un parcours qui a été durci pour l'occasion, en vue des championnats de France. "Il forme un huit : ça veut dire que les coureurs vont se croiser via une passerelle de 4,5 mètres de haut et un escalier de 18 marches", explique le président du comité d'organisation, Mickaël Lemardelé. Un choix qui offre plus de spectacle et qui permet aussi de changer plus facilement les vélos. "Clairement, ce parcours a le niveau international", assure le président. 

Mickaël Lemardelé : "Il y a de l'enjeu à tous les niveaux"

Une quarantaine de bénévoles s'est relayée toute la semaine pour peaufiner le parcours - Radio France
Une quarantaine de bénévoles s'est relayée toute la semaine pour peaufiner le parcours © Radio France - Pierre Coquelin

Le gratin du cyclocross 

Le budget de cette finale de Coupe de France est de 110.000 euros. "Pour un championnat de France, il faut multiplier par deux, et par quatre pour des mondiaux", note Mickaël Lemardelé. 

Au total, et compte tenu de la météo annoncée plutôt clémente, on attend pas moins de 5.000 spectateurs pour admirer le gratin sur cyclocross français. "C'est la dernière semaine de décembre. Il y a des places à prendre pour les championnats de France à Besançon. Des coureurs pros de la route profitent du cyclocross pour préparer leur saison", ajoute le président du comité d'organisation. Parmi les 70 engagés dans la course élites hommes, on peut noter la présence du leader de la Coupe de France, Francis Mourey, onze éditions à son palmarès, ou encore le Valognais Anthony Delaplace.

Tarif : 8 euros l'entrée, gratuit pour les moins de 16 ans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu