Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des objectifs différents mais une ambition affirmée pour les équipes bretonnes sur le Tour de France

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les deux équipes professionnelles bretonnes, Arkea-Samsic et B&B Hotels Vital-Concept, prennent le départ du Tour de France ce samedi à Nice. La formation brétilienne se concentrera sur le général, la morbihannaise chassera les victoires d'étape. Elles se sont données les moyens de leurs ambitions.

Jérôme Pineau et Emmanuel Hubert posent avec les maillots de leurs équipes respectives
Jérôme Pineau et Emmanuel Hubert posent avec les maillots de leurs équipes respectives © Maxppp - Lionel Le Saux/PHOTOPQR/LETELEGRAMME

Pour Arkea-Samsic l'objectif est clair : jouer le classement général avec Nairo Quintana et Warren Barguil en co-leader en cas de méforme du colombien. Avec un rêve secret de voir Nairo Quintana sur le podium, voir en jaune sur les Champs-Elysées ? Le manager Emmanuel Hubert ne cache pas ses ambitions : "Ca fait partie de notre ADN. Aujourd'hui, quand on part sur une compétition, c'est obligatoirement pour gagner. Il faut aussi être réaliste, il y a de valeureux adversaires. On se prépare à tout, on ne s'interdit rien mais nous ne partons pas favoris. On peut ambitionner une victoire d'étape, mais aussi un Top 5 au classement général, ce serait très bien. »

Le manager d'Arkea-Samsic a préparé sa stratégie en concertation avec ses deux leaders : "On a beaucoup conversé en interne. D'un commun accord avec Nairo et Warren, notre stratégie se dirige plus vers les victoires d'étape pour Warren et le général pour Nairo. Maintenant on peut toujours changer de stratégie pendant la course, le Tour de France crée parfois des surprises donc il faut être paré à toute éventualité. C'est toujours mieux d'avoir deux cordes à son arc qu'une seule. Avoir deux garçons qui ont déjà brillé par le passé sur le Tour de France, ça montre toute la valeur de l'équipe Arkea-Samsic aujourd'hui."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Chez B&B Hotels Vital-Concept, la chasse aux victoires d'étape

La formation morbihannaise B&B Hotels Vital Concept aura, elle aussi, deux cordes à son arc. Bryan Coquard sur les sprints, et Pierre Rolland en montagne. "On visera d'abord une victoire d'étape" confie le manager Jérôme Pineau. Mais là aussi, la stratégie pourrait évoluer en fonction des faits de courses : "On verra où ça nous mène, on sait aussi que Pierre a une condition très correcte, il est très fort en ce moment et le Tour est très ouvert. Il y aura des opportunités à saisir, des rebondissements... On ne vise pas de classement général précis mais on sait que Pierre suivra les meilleurs autant que possible dans la montagne, et on verra si la porte est ouverte pour se frayer un chemin parmi ces dix, quinze meilleurs coureurs. Mais l'objectif principal, ce sera bien de remporter une étape."

Dès lors, Pierre Rolland n'aura pas pour consigne de perdre du temps lors des premières étapes de montagne pour pouvoir s'extraire plus facilement du peloton par la suite. "Vu la force de certaines équipes en montagne, on se dit qu'on sera à distance raisonnable des meilleurs tout en restant potentiellement dans le Top 10 ou 15. Après ce sera des opportunités à saisir, il faudra sentir les bons coups et Pierre en a déjà fait de très beaux." En effet, l'orléanais a déjà remporté deux étapes sur le Tour de France, en 2011 et 2012.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une expérience qui pourrait aussi servir à son coéquipier Bryan Coquard, qui a réalisé deux secondes places, dont une de prestige sur les Champs-Elysées, et une plus rageante en 2016, où il est départagé à la photo-finish avec l'allemand Marcel Kittel. Jérôme Pineau : "Humainement, Pierre a un vrai apport, parce que quand il raconte ses victoires et qu'il a encore des étoiles dans les yeux ça donne envie aux autres. Bryan en a très envie aussi donc ils sauront se serrer les coudes. Ils seront même capables de s'aider l'un et l'autre. Bryan est capable de replacer Pierre dans une étape dite de montagne pour le pied d'un col parce qu'il grimpe très bien. Et Pierre saura faire un replacement pour Bryan s'il venait à arriver dans un groupe restreint parce que la course aura été difficile. Ils vont s'aider, ils s'apprécient énormément. En général les grands champions se retrouvent.

Jérôme Pineau l'a précisé : Bryan Coquard passe très bien les bosses. Si l'équipe a déjà coché la première étape à Nice pour lui, les dernières étapes, avec des sprinteurs émoussés, pourraient tout aussi bien lui convenir. Rendez-vous sur les Champs-Elysées le dimanche 20 septembre pour les Men in Glaz ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess