Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France 2020 : Daniel Martinez remporte la 13e étape entre Châtel-Guyon et le Puy Mary

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

La 13e étape entre Châtel-Guyon et le Puy Mary a été à la hauteur de sa réputation. Le colombien Daniel Martinez s'est imposé. Primoz Roglic reste en jaune. Son compatriote Tadej Pogačar est son dauphin désormais au classement général. Les français Bardet et Martin sont distancés, tout comme Bernal.

Daniel Martinez a remporté l'étape prestigieuse du Tour de France ce vendredi, au Puy Mary
Daniel Martinez a remporté l'étape prestigieuse du Tour de France ce vendredi, au Puy Mary © AFP - A-C Poujoulat

Il avait fait preuve d'une grande aisance en montagne en remportant le Dauphiné Libéré en août. Le colombien Daniel Martinez (Education First) a remporté l'étape la plus impressionnante de cette édition 2020 du Tour de France. Il s'impose à l'issue d'une échappée au long cours entamée dès les premiers instants de la course, au départ de Châtel-Guyon. Derrière, le maillot jaune Primoz Roglic a maîtrisé. Seul son compatriote Tadej Pogačar a pu le suivre après avoir tenté de le distancer dans la dernière ascension, la plus dure, celle du Puy Mary. Il est désormais son dauphin au classement général. Les français Romain Bardet et Guillaume Martin ont beaucoup perdu. Romain Bardet notamment, après avoir chuté dans cette étape, termine à 2'30 du maillot jaune. L'autre battu de cette 13e étape est Egan Bernal. Lui aussi a été distancé dans l'ultime montée, sur le toit du Cantal.

Ce qu'il faut retenir de la 13e étape

  • Daniel Martinez a remporté cette 13e étape du Tour de France, sur le toit du Cantal
  • Primož Roglič est toujours le maillot jaune, devant Tadej Pogačar à 44". Egan Bernal est à 59"
  • Egan Bernal perd le maillot blanc de meilleur jeune, détenu maintenant par Tadej Pogačar
  • Journée noire pour Romain Bardet. Il a chuté avant d'être distancé. 4e ce matin, l'auvergnat est maintenant 11e à 3'
  • L'autre français très bien classé, Guillaume Martin, a lui aussi flanché. Il est 12e maintenant à 3'14

Encore beaucoup de monde sur le bord des routes dans le Puy-de-Dôme et le Cantal

Revivez la 13e étape

Daniel Martinez remporte la 13e étape du Tour de France, en dominant sur la ligne l'allemand Lennard Kämna.

16h58 - Daniel Martinez et Lennard Kämna ont rejoint Maximilian Schachmann, à 1,7 km de l'arrivée, dans une pente à 15%. 

16h54 - A trois kilomètres de l'arrivée, Maximilian Schachmann est toujours en tête, avec 16" d'avance sur le duo de poursuivants. Le peloton est réduit à une dizaine d'unités, emmené par les coéquipiers du maillot jaune.

16h41 - Maximilian Schachmann bascule en tête au sommet du col de Néronne, suivi à 30" par Daniel Martinez et Lennard Kämna. Reste le gros morceau, le Puy Mary. La victoire devrait se jouer entre les trois hommes. A l'arrière, le peloton est emmené par les Ineos Grenadiers pour Egan Bernal. Romain Bardet et Guillaume Martin, respectivement 4e et 3e au classement général, sont distancés. 

16h34 - Daniel Martinez attaque dans le groupe de poursuivants. Il est accompagné par le coéquipier de Schachmann chez Bora-Hansgrohe, Lennard Kämna. Les français ont explosé dans cette première partie de montée. Alaphilippe, Edet, Rolland, Madouas sont lâchés.

16h30 - L'homme de tête attaque le col de Néronne, classé en deuxième catégorie, avec 1'15 d'avance sur ses poursuivants.

16h24 - Neilson Powless, distancé par Maximilian Schachmann seul en tête, avec 55" d'avance sur le groupe de poursuivants. Le peloton est à 9'30.

16h13 - Primoz Roglic est-il si fort? Les Ineos Grenadiers ont décidé de tester le maillot dans cette fin de 13e étape. Egan Bernal pourrait tenter d'attaquer le leader, lui qui n'a que 21" de retard au classement général.

16h01 - Neilson Powless (EF Pro Cycling) passe en tête de la côte d'Anglards de Saler. Il est suivi à 15" de Maximilian Schachmann. Le reste du groupe est à une trentaine de secondes. Le plus beau et le plus dur arrive. Les hommes de tête vont maintenant voir se dresser le col de Néronne et le Puy Mary-Pas de Pérol. 

15h52 - Cinquième difficulté de la journée, la côte d'Anglards de Saler classée en troisième catégorie. Un seul homme en tête, Neilson Powless (EF Pro Cycling). Il s'est échappé juste avant la montée, avec deux coéquipiers dans l'échappée du jour. Il compte 46" d'avance.

15h40 - Dix Minutes, l'avance des échappés sur le peloton maillot jaune. La victoire se jouera entre les 17 hommes de tête. Parmi les favoris, Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Marc Soler (Movistar), Pierre Rolland (B&B Hotels - Vital Concept), et surtout le colombien Daniel Martinez (EF Pro Cycling) vainqueur du Dauphiné Libéré à la mi-août.

15h18 - Les échappés viennent de passer la côte de l'Estiade. Pierre Rolland glane les deux points au sommet. Il reste trois difficultés dans cette 13e étape, dont les deux dernières (col de Néronne et Puy Mary) où devraient se faire la différence. Le peloton est désormais à plus de neuf minutes des échappés. Pierre Rolland est le mieux placé au classement général, 20e à 18'57 du leader Primoz Roglic.

15h10 - Le groupe de tête attaque la côte de l'Estiade, classée en troisième catégorie. Ils sont 17 en tête, avec 8'45 d'avance sur le peloton au pied de la côte. Il n'y a plus de coureurs lâchés, Caleb Ewan notamment, a réintégré le peloton. On rappelle la composition de ce groupe de tête : Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Marc Soler (Movistar), Simon Geschke (CCC), Remi Cavagna (Deceuninck-QuickStep), Dan Martin (Israel - Start-up Nation), P. Rolland (B&B Hotels - Vital Concept), W. Barguil (Arkéa Samsic), R. Sicard (Total Direct Énergie), H. Carthy (EF Pro Cycling), M. Schachmann (Bora-Hansgrohe), D. Martinez (EF Pro Cycling), V. Madouas (Groupama-FDJ), N. Powless (EF Pro Cycling), L. Kamna (Bora-Hansgrohe), N. Edet (Cofidis), D. De La Cruz (UAE Team Emirates), P. Sivakov (Ineos Grenadiers).

14h45 - Un sprint intermédiaire pas disputé au kilomètre 111. Julian Alaphilippe passe la ligne en tête à Lanobre. Il reste près de 80km de course à parcourir. Parallèlement, Romain Bardet a réintégré le peloton maillot jaune. Les 17 hommes de tête ont désormais huit d'avance sur le peloton.

Il reste 159 coureurs en course après l'abandon de Bauke Mollema

14h39 - CHUTE DE ROMAIN BARDET!! Le coureur AG2R - La Mondiale est tombé avec d'autres coureurs dans le bas d'une descente, dont Nairo et Dayer Quintana. Les trois hommes sont repartis. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) est également tombé mais lui doit abandonner, poignet semble-t-il cassé. Il était 13e au classement général. La meilleur place du cycliste néerlandais dans le Tour de France remontait à 2013, avec une sixième place au classement général.  

14h16 - Valentin Madouas bascule en tête après cette Montée de la Stèle et glane au passage cinq points au classement du maillot à pois. Il pourrait y avoir un regroupement après cette montée, tant Valentin Madouas ne semble pas vouloir s'employer. Les hommes de tête comptent plus de sept minutes d'avance sur le peloton maillot jaune dans lequel figure toujours le maillot vert Sam Bennett, à la peine à l'arrière.

14h10 - Valentin Madouas dépose son compagnon d'échappée, Hugh Carthy. Le coureur français est seul en tête, à plus de 100km de l'arrivée.

14h03 - Deux coureurs décident de s'échapper dès les premiers lacets de la Montée de la Stèle, Hugh Carthy (EF1) et Valentin Madouas (Groupama-FDJ). Ils ont une grosse trentaine de secondes d'avance.

13h58 - Les 17 hommes de tête attaquent l'ascension de la troisième difficulté de la journée, la Montée de la Stèle, classée en deuxième catégorie sur 6,8 km à 5,7%. Ils ont 5'30 d'avance sur le peloton maillot jaune.

13h41 - Le groupe de tête franchit le col de Guéry. Pierre Rolland passe en tête et récupère deux points au classement du meilleur grimpeur, un petit point pour Waren Barguil. Le peloton dans le lequel figure notamment le maillot vert Sam Bennett (Decueninck-Quick Step) est à près de 6' du groupe de tête. Beaucoup plus loin, le double vainqueur d'étape sur cette édition 2020, Caleb Ewan (Lotto Soudal) est à 9' de la tête.

13h38 - Le cinq hommes échappés sont rejoints par les poursuivants. Ils sont désormais 17 hommes en tête, dont sept français, avec 5'22 d'avance sur le peloton maillot jaune. Parmi les français, Pierre Rolland qui a pris hier la deuxième place à l'arrivée à Sarran

  • Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep) 
  • Marc Soler (Movistar)
  • Simon Geschke (CCC) 
  • Remi Cavagna (Deceuninck-QuickStep) 
  • Dan Martin (Israel - Start-up Nation)
  • P. Rolland (B&B Hotels - Vital Concept)
  • W. Barguil (Arkéa Samsic)
  • R. Sicard (Total Direct Énergie)
  • H. Carthy (EF Pro Cycling)
  • M. Schachmann (Bora-Hansgrohe)
  • D. Martinez (EF Pro Cycling)
  • V. Madouas (Groupama-FDJ)
  • N. Powless (EF Pro Cycling)
  • L. Kamna (Bora-Hansgrohe)
  • N. Edet (Cofidis)
  • D. De La Cruz (UAE Team Emirates)
  • P. Sivakov (Ineos Grenadiers)

13h20 - Dans la route qui mène au col de Guéry, col de troisième catégorie, le peloton lève le pied. Les cinq coureurs échappés ont désormais plus de quatre minutes d'avance. Un groupe de poursuivants, dont trois Education First, est à une quarantaine de secondes.

13h00 - Passage au col de Ceyssat. Simon Geschke (CCC) est passé en tête et remporte 10 points. Il devance Dan Martin (Israel - Start-up Nation) et Marc Soler (Movistar). Les cinq hommes de tête ont 1'23 d'avance sur le peloton maillot jaune. Deux hommes intercalés, Hugh Carty et Daniel Martinez, tous deux chez Education First. Les hommes de tête sont en avance sur les prévisions de passage au sommet du col de Ceyssat.  

12h45 - Marc Soler (Movistar) rejoint les cinq hommes de tête, à 6km du sommet. Derrière, Thibault Pinot (Groupama-FDJ) est dans un groupe qui tente de rejoindre le groupe Alaphilippe qui vient de perdre Benoît Cosnefroy. Le groupe en tête de cette 13e étape compte cinq coureurs. 

12h40 - Première ascension de la journée, le col de Ceyssat, en première catégorie. Les échappés ont 1'15 d'avance sur le peloton. Un groupe d'une quinzaine de coureurs est sorti, pour tenter de rejoindre le groupe Alaphilippe. Il est pointé à 1'05 de la tête de la course.

12h15 - Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep) dans une échappée en tête de la course. On trouve également le maillot à pois Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale), Simon Geschke (CCC), l'auvergnat Remi Cavagna (Deceuninck-QuickStep) et l'irlandais Dan Martin (Israel - Start-up Nation). Ils n'ont qu'une minutes d'avance sur le peloton. Le gruppetto est déjà en train de se former. La journée va être longue pour les non-grimpeurs. 

12h05 - C'est parti sur la route du Tour de France pour cette 13e étape

11h52 - Les coureurs s'élancent pour une petite quinzaine de minutes avant le départ réel

11h05 - Dans une heure, le départ réel de la 13e étape du Tour de France, la plus dure, celle qui compte le plus de dénivelé. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) avait repéré le parcours en juin dernier

11h00 - Laurent Wauquiez est ce matin à Châtel-Guyon, sur le village départ. La région Auvergne-Rhône-Alpes qu'il préside a droit pour cette édition 2020 à neuf étapes sur les 21 du parcours. Cette 13e étape entre Châtel-Guyon et le Puy Mary est la première de ces neuf étapes de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes.

10h23 - Du fait de la configuration du site, la montée au Puy Mary est interdite aux véhicules. Il n'est accessible qu'à pied ou à vélo. Pour accéder au site d’arrivée, onze sentiers de randonnée sont proposés. Des fiches avec le parcours et le profil altimétrique ont été créés par les services du conseil départemental du Cantal. La préfecture du Cantal précise par ailleurs que "du fait de la sécheresse, le niveau d’eau au Pas de Peyrol est fortement limité. Il n’y a pas de source d’eau potable sur le site, pensez à prendre de quoi vous hydrater"

10h05 - Départ réel de la 13e étape dans tout juste deux heures. Sur la ligne de départ, c'est le grand bleu qui domine au moment où la caravane publicitaire prend la route. Il fait déjà 18° à Châtel-Guyon. Cette après-midi, il fera encore très beau avec quelques passages nuageux sans conséquence. En haut du Puy Mary, il fera à l'arrivée 21°.

9h45 - Bonjour à toutes et à tous et merci de suivre cette 13e étape du Tour de France avec nous. C'est la plus dure de cette édition 2020. L'étape auvergnate sera un révélateur de l'état de forme des favoris à l'approche des Alpes. Les organisateurs du Tour ont concocté une étape difficile, ponctuée par sept ascensions. 

Qui s'imposera en haut du Puy-Mary ce vendredi? Le maillot jaune Primoz Roglic ? Egan Bernal? Dans les archives techniques de l'application Strava utilisée par la majorité des coureurs professionnels, le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) détient le record de l'ultime difficulté du jour, le Puy Mary-Pas de Peyrol. Il l'avait monté en 14'55. Romain Bardet (AG2R) l'a gravi en 14'58, ce qui en fait un des favoris du jour. 

A partir de Clermont-Ferrand que le peloton va traverser après 21 km de course, les coureurs vont enchaîner montées et descentes. Ils attaqueront le col de Ceyssat (10,2 km à 6,1%) dès le 25e kilomètre. Suivront le col de Guéry (3e catégorie sur 7,8 km à 5% de moyenne), la montée de la Stèle (2e catégorie sur 6,8 km à 5,7%), la côte de l'Estiade (3e catégorie sur 3,7 km à 6,9%), la côte d'Anglards-de-Salers (3e catégorie sur 3,5 km à 6,9%), le col de Néronne (2e catégorie sur 3,8 km à 9,1%) avant la montée finale du le Puy Mary-Pas de Peyrol (1re catégorie sur 5,4 km à 8,1%). L'ultime montée vers le sommet le plus élevé du Cantal, le Puy Mary, pourrait créer des écarts rédhibitoires pour certains favoris, notamment dans les deux derniers kilomètres à 15%.  

Le Puy-Mary, point le plus haut du Cantal, devrait faire dégâts dans un peloton déjà éprouvé par deux semaines de course
Le Puy-Mary, point le plus haut du Cantal, devrait faire dégâts dans un peloton déjà éprouvé par deux semaines de course - ©ASO

La caravane partira à 10h05 de Châtel-Guyon, le départ fictif sera donné à 11h50 pour les coureurs. 

Le profil de l'étape

Le profil de la 13e étape du Tour de France 2020
Le profil de la 13e étape du Tour de France 2020 - ©ASO

La carte de la 13e étape du Tour de France

Les horaires de l'étape

Choix de la station

À venir dansDanssecondess