Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Mort de Raymond Poulidor

Disparition de Raymond Poulidor : l'Éternel Second avait couru dans les rues de Laval dans les années 60

-
Par , France Bleu Mayenne

L'ancien cycliste Raymond Poulidor est décédé ce mercredi à l'âge de 83 ans.

Raymond Poulidor (à droite) dans la roue de Jacques Anquetil, à Laval en 1962 lors du Critérium d'après Tour.
Raymond Poulidor (à droite) dans la roue de Jacques Anquetil, à Laval en 1962 lors du Critérium d'après Tour. - Collection Hayot

Laval, France

Le cycliste Raymond Poulidor, surnommé "Poupou", est mort ce mercredi chez lui en Haute-Vienne, à Saint-Léonard de Noblat. Raymond Poulidor avait 83 ans. Celui qui n'a jamais gagné le Tour de France bénéficiait pourtant d'une immense popularité. Le grand rival de Jacques Anquetil n'a même jamais porté le Maillot jaune.

Poulidor à Laval

Dans les années 60, Raymond Poulidor était venu plusieurs fois à Laval pour disputer le Critérium international d'après-Tour. C'était notamment le cas en septembre 1962, année où Jacques Anquetil (vainqueur du Tour de France en juillet) était aussi présent. C'est cette année là que Raymond Poulidor a disputé son premier Tour de France.

Raymond Poulidor était aussi le grand-père de Mathieu Van der Poel, vainqueur en 2017 et 2018 des Boucles de la Mayenne.

Pour l'ancien cycliste mayennais, Alain Meslet, "Raymond Poulidor était un grand champion, un homme d'une grande classe". Alain Meslet a porté, comme Raymond Poulidor, le maillot de la célèbre équipe Mercier. Les deux hommes étaient adversaires sur le Tour de France 1976 (le premier de Meslet et le dernier de Poulidor).

Un grand coureur mais surtout un grand monsieur

Le Renazéen Marc Madiot rend aussi hommage à Raymond Poulidor : "Je retiens de lui sa bonne humeur, sa joie de vivre et son plaisir d'être sur les courses cyclistes. On le croisait sur le Tour de France bien sûr mais aussi sur toutes les épreuves du début de saison, dans le sud de la France. Il était heureux et toujours de bonne humeur. D'abord, c'était un grand coureur, et après c'était un grand monsieur. C'est un nom qui restera dans le langage au delà de sa vie. C'est une époque, un personnage. Poulidor est rentré dans le langage populaire. Il était simple et avait le contact facile. Quelqu'un d'abordable, n'importe qui pouvait s'adresser à lui."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu