Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Doubs : une jeune championne sur la route du Tour du France

jeudi 20 juillet 2017 à 9:23 - Mis à jour le vendredi 21 juillet 2017 à 11:01 Par Noémie Philippot, France Bleu Besançon

Le Tour de France, c'est avec les hommes, mais aussi un peu avec les femmes. Aujourd'hui, il y a la Course by le Tour de France, la seule étape féminine de la Grande boucle. Et sur la ligne de départ, il y aura Juliette Labous. A 18 ans, la jeune Franc-Comtoise roule déjà chez les pros.

L'équipe Sunweb fournit tout son matériel à Juliette Labous, et des conditions d'entraînement idéales.
L'équipe Sunweb fournit tout son matériel à Juliette Labous, et des conditions d'entraînement idéales. © Radio France - Noémie Philippot

Roche-lez-Beaupré, France

Elle a 18 ans, et elle roule déjà chez les pros. Juliette Labous, originaire de Roche-lez-Beaupré a signé en janvier 2017 chez l'équipe Sunweb, et vient de prolonger son contrat. C'est l'équipe de Warren Barguil, actuel détenteur du maillot à pois sur le Tour de France, et vainqueur de l'étape du vendredi 14 juillet. Aujourd'hui, Juliette Labous va pouvoir rouler sur les mêmes routes que lui. Elle prend le départ de La Course by Le Tour de France, la seule étape à laquelle les femmes peuvent participer. Et pas n'importe laquelle : les femmes s'élancent de Briançon pour presque 68 km, et l'ascension du col d'Izoard.

Un départ de Briançon, et presque 68 km plus tard, un finish en eau du col d'Izoard. C'est ce qui attend Juliette Labous.  - Aucun(e)
Un départ de Briançon, et presque 68 km plus tard, un finish en eau du col d'Izoard. C'est ce qui attend Juliette Labous. - A.S.O.

C'est la première fois que la jeune femme s'attaque à ce col mythique : "Les Alpes, c'est vrai que ça fait rêver ... Il y a un peu d'appréhension parce que l'Izoard, c'est un grand col très connu et que c'est réputé pour être difficile" explique la championne franc-comtoise. Comme elle n'a jamais fait de course de montagne dans la catégorie élite, elle n'a pas d'objectif précis : "Je vais donner tout ce que je peux, et voir jusqu'où je peux aller."

Mise à jour 21 juillet : Après 2 heures 15 sur le vélo, Juliette Labous a fini 27ème de la course, à un peu moins de sept minutes de la gagnante, la Hollandaise Annemiek Van Vleuten.

Un palmarès impressionnant

Pour l'instant, le rôle de Juliette Labous, c'est d'aider ses co-équipiers. Pour mener une grande échappée, il faut attendre encore un peu : " Si on ne respecte pas le plan, ça peut vraiment tout gâcher pour l'équipe, c'est très collectif. Cette année, je suis plus en coureur équipière et c'est normal, parce qu'il faut déjà se développer, savoir ce que font les équipières, pour à long terme devenir leader et un jour gagner une course. C'est pas pour tout de suite, mais d'ici 3 ou 4 ans peut-être."

Les murs de la chambre de Juliette Labous disparaissent sous les dossards, les médailles et les maillots de l'équipe de France.  - Radio France
Les murs de la chambre de Juliette Labous disparaissent sous les dossards, les médailles et les maillots de l'équipe de France. © Radio France - Noémie Philippot

Vu son palmarès dans la catégorie Juniors (de 17 à 18 ans), c'est vrai qu'on peut facilement imaginer que la Franc-Comtoise ira loin. En 2016, elle est sacrée championne de France sur la course en ligne et sur le contre-la-montre. Aux championnats d'Europe, elle est montée sur la 3ème marche du podium du contre-la-montre. Même résultat aux championnats du monde. Et en hiver, elle a fini 2ème des championnats de France de cyclo-cross.

Grâce à ces résultats impressionnants, elle est repérée par l'équipe hollandaise Sunweb. C'est comme ça qu'elle a poussé la porte du monde du cyclisme professionnel en janvier 2017 : "C'est un grand pallier, il fallait franchir le cap après les Juniors mais j'étais bien accompagnée par mon équipe et mon entourage, donc ça s'est super bien passé. J'étais très fier, c'est l'aboutissement de beaucoup d'efforts depuis toute petite. C'est un peu le rêve de tout cycliste de devenir professionnel." Pour sa première année chez les pros, Juliette Labous a marqué le coup : le 9 juillet dernier, elle a remporté sa première victoire internationale sur la dernière étape d'une course de quatre jours en République Tchèque.

Après La Course by Le Tour de France, la championne partira pour le Danemark et les championnats d'Europe dans la catégorie Espoirs (de 19 à 22 ans). Objectif : le podium sur la course en ligne et/ou dans le contre-la-montre.