Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

Tour de France : le Français Arnaud Démare remporte la 18e étape au sprint à Pau

jeudi 26 juillet 2018 à 3:31 - Mis à jour le jeudi 26 juillet 2018 à 18:19 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Occitanie, France Bleu Pays Basque, France Bleu Picardie et France Bleu

L'étape du jour, ce jeudi 26 juillet, est partie de Trie-sur-Baïse dans les Hautes-Pyrénées, et rejoint Pau (Pyrénées-Atlantiques) après 171 km d'un parcours sans grosses difficultés. Le Français Arnaud Démare offre la première victoire d'étape à une équipe française.

L'arrivée d'Arnaud Démare au sprint à Pau
L'arrivée d'Arnaud Démare au sprint à Pau © AFP - Philippe Lopez

Trie-sur-Baïse, France

La 18e étape du Tour de France 2018 contraste avec la précédente : ce jeudi 26 juillet, point de grande difficulté sur le parcours, mais 171 km de "balade" entre quatre départements : les Hautes-Pyrénées, le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Les coureurs se sont élancés sur ce parcours à peine vallonné depuis la bourgade de Trie-sur-Baïse à 13h55 (départ réel à 14h04 sur la D17). Une étape à revivre avec France Bleu, radio officielle du Tour de France ! 

L'essentiel 

Revivez le direct de l'étape

18h17 : Un point sur les maillots 

  • Jaune : Geraint Thomas
  • Vert : Peter Sagan
  • À pois : Julian Alaphilippe

18h13 : Le Picard Arnaud Démare répond à André Greipel, après que le coureur allemand l'a accusé de s'être accroché à la voiture dans l'étape d'hier.

18h10 : Voilà le classement général à l'issue de cette 18e étape

18h07 : Cette troisième victoire d'étape française de cette 105e édition du Tour de France est confirmée par les commissaires. 

17h52 : Arnaud Démare remporte l'étape au sprint.

17h48 : Ça va se jouer au sprint !

17h30 : A une vingtaine de kilomètre de l'arrivée, les hommes de tête perdent leur avance.

17h12 : A un peu plus de 30 kilomètres de l'arrivée, il y a toujours cinq hommes en tête : Mathew Hayman, Luke Durbridge (Mitchelton-Scott), Niki Terpstra (Quick Step), Thomas Boudat (Direct Energie) et Guillaume Van Keirsbulck (Wanty-Gobert).

16h40 : C'est un quasi-local de l'étape qui mène le peloton.

16h : L'échappée est passée devant les Landais de l'Aire-sur-l'Adour. 

15h51 : C'est mal de se moquer... Mais bon. Bourde repérée par un journaliste de France Bleu Occitanie, Mathieu Ferri.

15h33 : Plusieurs coureurs sont tombés au km 67, dont Quintana, Yates et Haussler.

15h08 : Aujourd'hui, pas de gros enjeu sportif, mais c'est pour mieux affronter les deux dernières étapes (montagne ce vendredi, contre-la-montre samedi), promet Christian Prudhomme, le patron du Tour ! 

14h47 :  Attention, l'étape du jour a l'air "facile", mais il faut justement éviter de se laisser aller, explique Nicolas Portal, directeur sportif de la team Sky.

14h37 : Terpstra, Hayman, Durbridge, Boudat et Van Keirsbulck sont en tête. Ils ont une minute d'avance sur le peloton.

14h31 : Au fait, vous vous souvenez de la chute de Christopher Froome, hier, provoquée par un gendarme en descendant du Col du Portet ? Et bien il a tout de même cassé un vélo (mais il en a un deuxième).

14h29 : Point caravane : les chars passent à Aire-sur-l'Adour, dans les Landes. 

14h15 : Maud Calvès, journaliste à France Bleu Béarn, fait la route entre la caravane et les coureurs. Elle rencontre beaucoup de passionnés.

14h07 : Dans les Landes, déjà beaucoup de public sur le bord de la route qui attend la caravane (et les coureurs).

14h04 : Le départ réel a été donné par Christian Prudhomme dans sa voiture rouge, avec quelques minutes de retard car Olivier Le Gac était retardé par une crevaison.

13h55 : Le départ fictif vient d'être donné, il y a trois kilomètres de parade depuis le centre-ville de Trie-sur-Baïse avant le départ réel.

13h34 : Les coureurs traversent quatre départements aujourd'hui. À Aire-sur-l'Adour, dans les Landes, le journaliste François-Pierre Noël est déjà en place. Et il n'est pas tout seul !

13h25 : France Bleu Béarn remet son « maillot Bleu » à Nicolas Portal. Le Gersois ancien coureur, frère du coureur Sébastien Portal est aujourd’hui à la tête de l’équipe Sky. Il raconte ses débuts dans le vélo, tout jeune, des débuts pas forcément faciles pour un enfant du Sud-Ouest : "Quand on est à Auch, tous les copains font du rugby ou du foot. Et moi, j’étais avec mon VTT, à l’age de 15 ans, je me rasais les jambes. On se moquait un peu de moi dans les vestiaires !"

L’ancien coureur, qui a eu des problèmes cardiaques, explique qu’il va beaucoup mieux. Et que sa vie n’est plus la même depuis qu’il est passé dans la direction d’équipe : "Et puis j’ai eu mon premier enfant, Lenny, qui est Palois, d’ailleurs !"

13h15 : Un petit coup d'oeil sur le profil de l'étape ?

13h : Le patron du Tour fait un passage dans le studio mobile de France Bleu Béarn : "C'est une édition rude. D'abord par la chaleur. Depuis 2003, on n'avait pas eu ça. Ça use les organismes. Elle est rude aussi car si même si 99% du public du Tour nous envoie des sourires, il y a eu 3 km exécrables dans les Alpes en montant vers la mythique Alpes d'Huez." 

Quant à l'accueil qui est réservé au Tour à Trie-sur-Baïse, Christian Prudhomme se réjouit : "Etre ici dans une commune de 1.000 habitants avec 300 bénévoles, c'est absolument fou !"Le Tour de France de mes rêves, c'est le Tour qui passe devant chez moi." 

Demain, c'est du sanctuaire de Lourdes que partira l'étape, la dernière de montagne de cette édition, et il en attend beaucoup. Il conclut en rappelant cette anecdote sur le champion cycliste des années 70 : "Eddy Merckx était allé se recueillir dans une église de Lourdes. Certains imaginaient qu'il avait une faiblesse. Mais il n'y allait pas pour implorer, mais pour remercier !"

12h55 : L'équipe Sky, souvent huée sur le Tour, bénéficie d'une protection spéciale au départ de Trie-sur-Baïse.

12h54 : Tout le village de Trie-sur-Baïse (à peine plus de 1.000 habitants) est à fond derrière la course. Comme Gégé et Eliane, qui tiennent le pressing.

12h51 : Il fait très très très chaud à Trie-sur-Baïse. Météo France parle de 27 à 31 degrés en ce début d'après-midi, avec des températures ressenties jusqu'à 37 degrés !

12h27 : Laure Bastereix de France Bleu Béarn, rencontre, sur un stand, une famille de Trie-sur-Baïse qui fait notamment du saucisson (un délice selon elle), Lionel et Hervé Ader : "Notre arrière-grand-père a commencé l'activité dans les années 20 et l'activité s'est transmise de père en fils, jusqu'à nous." Les deux frères sont très heureux de montrer leurs nouvelles recettes de pâté au public aujourd'hui : "Le tour de France, c'est un des plus beaux événements qui existent."

11h30 : Le maire de Trie-sur-Baïse explique à France Bleu Béarn comment sa petite ville d'à peine plus de 1.000 habitants s'est retrouvé ce matin à accueillir 35.000 personnes : "On dit qu’il faut croire en ses rêves, j’ai cru en mon rêve. J’ai dit, un jour on accueillera le Tour de France au village. Et voilà !" Jean-Pierre Grasset réfléchit à faire de Nairo Quintana un citoyen d'honneur de la ville, car en 2012, le Colombien gagnait sa première grande étape internationale au départ de Trie-sur-Baïse sur la Route du Sud. Et il a gagné l'étape d'hier au Col de Portet. Et pourquoi pas, même, organiser un jumelage avec la Colombie ! En tout cas, c'est l'occasion de relancer la machine du championnat de France de cri de cochon, le 12 août prochain !

11h10 : le village-départ est ouvert !

11h : Début de l'émission spéciale de France Bleu Béarn sur le village-départ de Trie-sur-Baïse.  Isabelle Young, animatrice à France Bleu Béarn, nous précise que sur les étapes plates, il y a plus de "goodies" distribués que sur les étapes de montagne.

10h30 : Emmanuel Macron ne devrait pas venir sur le Tour, mais il est tout près. Ce jeudi midi, le président de la République est au Pic du Midi pour inaugurer la fameuse "passerelle au-dessus du vide". L'accès au sommet est interdit jusqu'à 15h. Hier mercredi, le chef de l'Etat accordait une interview vidéo exclusive à France Bleu Béarn et revenait longuement sur l'affaire Benalla.

10h : La caravane se prépare pour partir. Départ des chars du centre-ville de Trie-sur-Baïse prévu à 11h55.

Tour de France : le tracé de la 18e étape entre Trie-sur-Baïse et Pau - Aucun(e)
Tour de France : le tracé de la 18e étape entre Trie-sur-Baïse et Pau - ASO
Tour de France : le profil de la 18e étape entre Trie-sur-Baïse et Pau - Aucun(e)
Tour de France : le profil de la 18e étape entre Trie-sur-Baïse et Pau - ASO